40 ème anniversaire de l’UDPS : Augustin Kabuya prône l’amour, la réconciliation et le pardon entre les enfants de l’UDPS

Publicités

 

 

Rédaction

 

La commémoration de 40 ans de l’UDPS a été célébrée strictement dans la méditation à travers une messe d’action de grâce organisée mardi 15 février, à la cathédrale Notre dame du Congo en présence de son secrétaire général, Augustin Kabuya et de plusieurs notabilités du pays, des combattants ainsi que des sympatisants venus de tous les horizons.

D’emblée, soulignons que cette célébration vient à point nommé, en confirmant la démarche salutaire menée ces derniers temps par le chef de l’administration de ce Parti, monsieur Augustin Kabuya, focalisée sur l’amour, la réconciliation et le pardon entre les enfants de l’UDPS.

Dans son homélie, l’Officient du jour a fait savoir que 40 ans est l’âge de la maturité et doit en principe pousser les membres de l’UDPS, ayant à ce jour la responsabilité de pérenniser le combat politique d’Étienne Tshisekedi, de regarder dans la même direction et surtout de taire les querelles byzantines entre eux.

Invité à prendre la parole au perchoir de la paroisse, le Secrétaire Général de l’UDPS, Augustin Kabuya a fait sienne la parole de Dieu prêchée par le prélat catholique et a souhaité que celle-ci produise réellement des effets dans les rangs des combattants du parti présidentiel.

« J’estime que mon intervention est sans objet, a affirmé le Chef de l’administration du parti au pouvoir. Car, vous avez abordé tous les problèmes qui nous concernent… Que cette parole de Dieu que vous venez de prêcher joue un grand rôle dans nos cœurs… »

« Pour ma part, a-t-il poursuivi, je tiens à remercier toutes les combattantes et combattants de la grande famille de l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social qui ont accepté notre invitation, sans oublier toutes les autorités de la République en commençant par leurs excellences, les honorables députés, les membres du Cabinet du Chef de l’État, les Chefs des entreprises et d’autres responsables que je n’ai pas cités.

Aujourd’hui, c’est un grand jour pour nous héritiers du combat déclenché par les pères fondateurs du parti en date du 15 février 1982. Ainsi, je ne peux que souhaiter une bonne fête de 40 ans d’existence de l’UDPS à tous les enfants de l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social, a conclu le patron de l’administration de l’UDPS.

Selon les échos reçus de l’intérieur, tous les présidents fédéraux ont eux aussi organisé les messes d’action de grâce dans leurs circonscriptions respectives conformément aux recommandations du secrétaire général Augustin Kabuya, à travers une circulaire leur adressée peu avant la date du 15 février.

Laisser un commentaire