Insécurité dans l’Est de la RDC : Ernestine Nyoka met en garde le Rwanda et réaffirme son soutien à Félix Tshisekedi

Publicités

 

 

Sarah Bukasa

 

 

Les réactions fusent de partout au vu de la situation qui prévaut dans l’est du pays.

 

La dernière en date, c’est celle de la Ligue des Femmes de Force  Patriotiques Unies (FPU) qui a manifesté son indéfectible soutien aux Forces Armées de la République Démocratique du Congo et accuse le Rwanda d’être derrière tous ces massacres.

Se confiant à la rédaction de challengeinfo.net ce lundi 30 mai, Ernestine Nyoka Kayiba, présidente de cette ligue confirme que le Rwanda ne peut pas attaquer la RDC tout en précisant que les frontières de la République Démocratique du Congo ont été définies depuis 1885 et confirmées par l’actuelle constitution.

« Le Rwanda ne peut pas nous attaquer du fait que le Nord-Kivu et les frontières ont été définies depuis l’indépendance et confirmées par l’actuelle constitution. Nous disons au chef de l’État qu’aucun centimètre de notre territoire ne peut partir. Nous manifestons notre soutien aux FARDC pour user davantage la force de combattre », a laissé entendre Ernestine Nyoka Kayiba.

Ces femmes ont également lancé l’opération 1 dollars par maman dans toutes les 26 provinces de la RDC en vue de soutenir financièrement les vaillants soldats de la RDC afin de mettre fin aux massacres à l’est du pays.

Elles ont aussi demandé au chef de l’État, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo de ne plus négocier avec le Rwanda, l’Ouganda ainsi que les rebelles.

À la question de savoir que fera la ligue des femmes FPU au cas où le Rwanda ne cessait pas ces atrocités, la présidente Ernestine Nyoka Kayiba a fait savoir qu’elles ont tout un programme et certains mémo à remettre à la communauté internationale, un autre aux États-Unis, à la MONUSCO et à l’Union Africaine.

Signalons que ces femmes fortes de l’Union sacrée ont déposé leur mémo ce lundi 30 mai, au Président de la République.

Laisser un commentaire