Affrontement entre les M23 et FARDC : 2 militaires tués et 5 autres blessés (Officiel)

Publicités

 

 

 

 

Rédaction

 

 

Dans un communiqué rendu public le lundi 06 juin, le gouvernorat du Nord-Kivu, à travers son porte-parole Sylvain Ekenge a déclaré que 2 militaires ont perdu la vie et 5 autres ont été blessés lors des attaques survenues dans la matinée de ce jour.

« Les Forces Armées de la République Démocratique du Congo portent à la connaissance de l’opinion nationale et internationale que, tôt le matin de ce lundi 06 juin 2022, des obus de canon tirés par les terroristes du M23 sont tombés aux alentours de la position FARDC de Bugusa, au groupement de Jomba, en territoire de Rutshuru, au Nord-Kivu. Le bilan du côté FARDC est de deux militaires tués et de cinq blessés », lit-on dans ce communiqué par la rédaction de Challengeinfo.net

La source s’inquiète du fait que l’attaque ait intervenu malgré les appels lancés au M23 par les instances africaines et internationales.

En outre, les FARDC rassurent qu’elles continuent de pilonner les positions des terroristes du M23.

« L’usage des canons à longue portée témoigne du soutien que le M23 bénéficie de son allié naturel », indique t-on.

Pour rappel, depuis la résurgence des rebelles M23 dans l’est de la RDC, les autorités congolaises accusent le Rwanda de soutenir ce groupe armé.

Laisser un commentaire