Ass Nat : une délégation des femmes du Service civil pour la paix en plaidoyer pour la promotion de culture de la paix en RDC 

Publicités

[contact-form][contact-field label= »Nom » type= »name » required= »true » /][contact-field label= »E-mail » type= »email » required= »true » /][contact-field label= »Site web » type= »url » /][contact-field label= »Message » type= »textarea » /][/contact-form]

[contact-form][contact-field label= »Nom » type= »name » required= »true » /][contact-field label= »E-mail » type= »email » required= »true » /][contact-field label= »Site web » type= »url » /][contact-field label= »Message » type= »textarea » /][/contact-form]

[contact-form][contact-field label= »Nom » type= »name » required= »true » /][contact-field label= »E-mail » type= »email » required= »true » /][contact-field label= »Site web » type= »url » /][contact-field label= »Message » type= »textarea » /][/contact-form]

[contact-form][contact-field label= »Nom » type= »name » required= »true » /][contact-field label= »E-mail » type= »email » required= »true » /][contact-field label= »Site web » type= »url » /][contact-field label= »Message » type= »textarea » /][/contact-form]

[contact-form][contact-field label= »Nom » type= »name » required= »true » /][contact-field label= »E-mail » type= »email » required= »true » /][contact-field label= »Site web » type= »url » /][contact-field label= »Message » type= »textarea » /][/contact-form]

 

Dieumerci Diaka

 

Une délégation des femmes du Service social pour la paix était de passage à l’Assemblée nationale pour solliciter un accompagnement pour la promotion de culture de la paix.

Conduite par Madame Odile Bulabula Mbila, coordonnatrice nationale du Service civile pour la paix, cette délégation composée de plus de 5 membres est venue solliciter l’accompagnement, l’engagement et l’implication de la représentation nationale pour l’instauration de la culture de la paix au sein de la jeunesse dans les écoles et les universités congolaises.

Cette organisation regroupant 17 organisations de la société civile de la RDC qui travaillent pour la cohésion sociale, la promotion, la consolidation de la paix et transformation des conflits, la bonne gouvernance, la lutte contre les violences basées sur le genre et entreprenariat des jeunes. Mais aussi, sur l’éducation à la paix.

C’est ainsi, ces femmes sollicitent l’implication de l’Assemblée nationale, que l’éducation à la paix fasse partie du curriculum éducatif dans les écoles et les universités congolaises.

« Nous militons pour des reformes afin que l’éducation à la paix figure dans le programme global de l’enseignement en RDC pour un nouveau type de la paix. Nous attendons de l’Assemblée nationale de travailler correctement avec les ministères et les commissions qui gèrent ces questions afin de voir ce vœu se réaliser », a déclaré Odile Bulabula Mbila au sortir de l’audience accordée à la délégation auprès du 2e vice-président Vital Banywesize.

Outre ce plaidoyer, ces hôtes de marque du 2e vice-président ont aussi discuté des questions liées à l’entreprenariat des jeunes. Ces jeunes, utilisés par les adultes dans les violences multiformes, manipulés, s’investissent dans la criminalité dans les groupes armés faute de travail.

Quant à la question concernant le leadership féminine, ces dernières veulent que les femmes participent aux instances de prise de décision et qu’elles prennent des responsabilités et défendent leurs droits. Car, selon elles, les femmes seraient toujours un peu rejetées et mises à l’écart.

Ayant pris part à cette entrevue en qualité de présidente de la commission genre, Enfant & Famille de l’Assemblée nationale, l’honorable Christelle Vuanga, a quant à elle estimé que cette rencontre a abordé les questions importantes de la vie nationale au nombre desquelles l’éducation des jeunes, la promotion du genre, la culture de la paix, la résolution des conflits depuis la prime enfance.

Laisser un commentaire