Assemblée nationale : 16 véhicules Hyundai Palissade disparus, un autre lot détourné !

Publicités

 

 

 

Sarah Bukasa

 

 

Scandale à l’Assemblée nationale ! Le bureau Mboso de nouveau sur une tourmente. Il lui est reproché plusieurs griefs, dont le détournement d’un lot de véhicules Hyundai Palissade, destinés aux députés nationaux.

En effet, cette affaire sera débattue ce vendredi 28 janvier 2022, par le collectif de députés nationaux de 26 provinces. Ils promettent de tout mettre en œuvre afin de « sauver l’Hémicycle  »

« Près de 16 Véhicules Hyundai Palissade disparus, déclarés remis à l’Institution président de la République, en plus d’un lot détourné, les agressions répétées et mauvaise assistance médicale contre les députés nationaux sur toute l’étendue du territoire national. Raison de décès de certains élus ; manque de courtoisie vis-à-vis des députés nationaux dans la présidence des séances plénières « , a indiqué le coordonnateur du C26, Gratien Iracan.

Les élus notent également « l’absence d’un cabinet digne et à la hauteur d’un président de l’Assemblée nationale ; la tolérance d’une gestion financière délinquante au sein de différentes institutions de la République, principales causes du chaos généralisé dans le pays; la gestion des initiatives relatives aux moyens et contrôles parlementaires suivant humeur et intérêt. Près de 95%, bloqués et soupçonnés de trafics d’influence pour l’obtention des moyens financiers illicites comme corruption ».

Dans la foulée, un ultimatum de trois jours avait été donné au président de cette Chambre parlementaire pour remettre de l’ordre dans cette institution conformément aux alinéas 4 et 5 de l’article 101 de la Constitution. Dépassés, ce délai, les anti-Mboso suggèrent la convocation d’une session extraordinaire pour destituer l’ensemble du bureau Mboso

Laisser un commentaire