Assemblée nationale : Christelle Vuanga lance « 16 jours d’activisme contre les violences basées sur le genre »

Publicités

 

Dieumerci Diaka

 

La commission Genre, Famille et Enfant que dirige la députée nationale Christelle Vuanga, députée nationale, a lancé ce vendredi 10 décembre, une série d’activités dans le cadre de la journée de sensibilisation à la question des violences basées sur le genre, pendant 16 jours.

Les artistes musiciens ont été choisis pour agrémenter cette journée, en leurs qualités des leaders d’opinion qui drainent des foules et qui ont un certain impact sur la vie des plus jeunes.

« La journée a consisté à des échanges et suggestions sur les violences sexuelles basées sur le genre, les éléments de langage à utiliser dans la production des artistes, les chansons ou les médias », a déclaré l’élue de la Funa, Christelle Vuanga.

En organisant cette activité, l’objectif poursuivi par l’Assemblée nationale est de participer à long terme, a l’effort national de contribuer à la diminution des violences sexuelles basées sur le genre.

À court terme, cette activité participe à intérioriser les notions de la lutte dans le chef des artistes pour qu’ils le développent dans leurs différentes productions.

Parmi les thèmes et interventions évoqués au cours de ladite journée, un accent particulier a été jeté sur les « Violences basées sur le genre, de quoi parle-t-on ? » de Florence Bokolo, experte du ministère du Genre, Famille et Enfant.

Sous le titre « Comment accompagner la lutte contre les violences basées sur le genre à travers la musique et les médias : les éléments de langage », l’activiste des droits de l’Homme et maître de conférences, Léonie Kandolo, a relevé les différentes expressions perverses qui ont pour conséquence d’inciter le public aux comportements violents envers les femmes.

Notons que ces activités, vont se poursuivre jusqu’à ce samedi 11 décembre 2021.

Laisser un commentaire