Beni : Les activités socio-économiques demeurent timides dans la localité d’Eringeti

Publicités

 

 

 

Jackson Bagheni

 

 

Après l’assassinat de quatre conducteurs de taxi moto par les rebelles ougandais ADF-MTM dans le groupement Bambuba Kisiki depuis samedi 19 mars dernier, le marché hebdomadaire n’a pas connu son engouement habituel et même la circulation des motos pour les taximens de tous les parkings d’Eringeti.

Toutes les portes des boutiques ont été hermétiquement fermées sauf pharmacies.

La société civile d’Eringeti qui s’est confié au micro du reporter de challengeinfo.net sur place, remercie toute la population qui ont répondu massivement à cet appel tout en indiquant que ce mardi 22 mars sera la fin de ces deux jours décrétés par cette structure citoyenne dans l’objectif de pleurer les victimes des massacres à répétition dans le secteur Beni-Mbau surtout dans le groupement Bambuba Kisiki.

Dans cette occasion, Zawadi Rashidy, membre de la société civile appelle les autorités congolaises à faire de leur mieux pour finir avec le phénomène ADF en vue que la sécurité de la population soit une réalité dans l’est de la République Démocratique du Congo.

Laisser un commentaire