Beni : les déplacés vivants dans les familles d’accueil se sentent délaissés par le gouvernement

Publicités

 

 

Jackson Bagheni

 

 

 

Les déplacés internes de la province du Nord-Kivu vivants dans les familles d’accueil au chef lieu du territoire de Beni sont installés dans des conditions humanitaires très déplorables, depuis leurs sortie dans leurs villages respectifs, comme Kikingi luanoli Kikura Nobili kamango et kisuhi en chefferie de Watatalinga.

D’après eux, les humanitaires n’assistent que ceux qui sont dans les camps ou sites des déplacés.

Dans entretien accordé à challengeinfo.net ce mardi 29 mars, quelques uns d’entre eux, sollicitent que le gouvernement leur donne les vivres et non vivres car ils se sentent délaissés dans leurs agglomérations.

Il faut signaler que les menaces rebelles sur toute l’étendue du territoire de Beni ont débuté dans le Nord-Kivu, il y a plus de 23 ans.

Laisser un commentaire