Beni : Plusieurs déplacés de guerre, surtout les pygmées, vivent sans assistance à Oïcha

Publicités

 

 

Jackson Bagheni

 

 

La majorité des déplacés de guerre qui ont trouvé refuge à Oïcha, au territoire de Beni, vivent sans assistance depuis le mois de janvier dernier.

 

Cette révélation est du bourgmestre de la commune rurale, Kambale Kikuku Nicolas qui a livré cette information ce lundi 04 avril à challengeinfo.net

 

Il indique que ces personnes sont venues de l’Ituri et de certaines agglomérations du Territoire de Beni notamment Mayimoya, Watalinga et Beu-Manyama.

 

«Pour le moment, Oicha a une population additionnelle. Point n’est besoin de rappeler les statistiques. Dans les familles d’accueil depuis le mois de janvier jusqu’en mars, nous avons 2908 réfugiés qui ont besoin de l’aide. Ça, ce sont des ménages qui sont au moins accueillis par la population de Oicha », a affirmé le bourgmestre.

 

Le reporter de challengeinfo.net qui a fait la ronde dans les cites des déplacés s’est entretenu avec les premiers citoyens communément appelés pygmées, vivant dans le cité de Luvangira, ces derniers disent ne pas être assistés depuis plus de 3 mois.

 

Malgré cela, les besoins principaux sont des abris, nourritures, habits et une portion où ils peuvent cultiver quelques plantes comme, maniocs, haricots, tomates pour leur survie.

Ces pygmées voudraient voir aussi le gouvernement congolais à pacifier les régions longtemps secouées par les rebelles ougandais ADF-MTM, en vue qu’ils regagnent leur lieu de provenance.

Laisser un commentaire