Boxe : Ilunga Makabu trop sûr de conserver sa ceinture face à Thabiso Mchunu aux États-Unis 

Publicités

 

 

Glody Luedi

 

Le champion du monde des poids lourds WBC, Ilunga Makabu va défendre son titre mondial contre le champion d’argent des poids lourds WBC le sud-africain, Thabiso Mchunu le samedi 29 janvier à le WD Packard Music Hall à Warren, Ohio aux États-Unis d’Amérique.

Le boxeur congolais, Junior Ilunga Makabu est lié à un combat contre le Mexicain Canelo Saul Alvarez au courant de cette année 2022, mais cela ne peut arriver que si, le congolais gagne contre le sud-africain ce samedi 29 janvier 2022, à l’Ohio aux états-unis.

Une défaite contre le boxeur sud-africain éliminerait presque certainement Makabu de la course pour un combat « du siècle » avec l’actuel meilleur boxeur du monde.

Pour ce faire, à quelques heures de son combat, le champion du monde, Ilunga Makabu a, au cours de la traditionnelle conférence de presse d’avant combat, rassuré à son public une surprenante montée en puissance.

« J’espère que tout le monde sait qui je suis. Je suis très reconnaissant d’avoir l’occasion d’être ici aujourd’hui devant vous. Je suis très reconnaissant à Don King Productions d’avoir organisé cet événement, car de nombreux événements ont été perturbés par la pandémie de Covid-19. Je suis très heureux d’être ici et d’avoir l’opportunité de défendre notre titre le 29 janvier. Je n’ai pas grand-chose à dire. Je veux juste dire bonne chance à mon adversaire Thabiso Mchunu, car c’est la deuxième fois que je le combat maintenant. Merci à tous ceux qui viennent nous soutenir. Merci à mon équipe. Profitez du combat du 29 », a lâché le cogneur congolais de 34 ans.

À titre de rappel, le champion du monde WBC Cruiserweight, Ilunga Makabu est sur le point de réaliser un gros coup sur la deuxième défense de la ceinture, qu’il acquit depuis le 13 juin 2019, à l’Oural en Russie devant le boxeur russe Dmitry Kudryashov où, il a conservé pour la première fois face à Michal Cieslak en janvier 2020 et par la suite devant le Boxeur Nigerian Durdola en décembre dernier.

Toutes les deux défenses, ont eu lieu à Kinshasa, en République démocratique du Congo.

Le boxeur congolais d’origine du Grand Kasaï est sur une séquence moyenne depuis sa défaite par KO contre le boxeur anglais Tony Bellew en mai 2016. Il a mis en place une séquence de neuf victoires consécutives et produit un KO dévastateur au septième round lors de son dernier combat contre Olanrewaju Durodola, à fin 2020.

Laisser un commentaire