Butembo : Des hommes armés non identifiés ont tué une personne à Bulengera

Publicités

 

 

 

Jackson Bagheni

 

 

Des bandits armés ont visité dans la nuit de mercredi 04 mai dernier, le domicile de Monsieur Bolingo au quartier Kyaghala situé dans la commune de Bulengera, en ville de Butembo au Nord-Kivu.

Une fois à l’intérieur, ils ont demandé l’argent. N’ayant pas trouvé l’argent, ils ont tiré sur Rachelle KAVIRA, mère de deux enfants et fille de monsieur BOLINGO, qui visiblement voulait supplier les bandits à ne pas faire du mal à son père. Atteinte par balle au niveau de son coup, la mort s’en est suivi.

Ensuite, ces bandits ont tiré sur le chef de ménage qui a été blessé sur l’une de ses cuisses, comme témoigne notre source.

«C’était vers 23 heures 32 minutes que les bandits sont arrivés au niveau de la cellule KASESA…Ils ont ciblé une maison, dont ils ont crepité des balles et une balle a atteint une maman dénommée KAVIRA Rachelle. Et cette balle l’a atteint au niveau de son coup et est décédée sur le champ. Cette maman c’est la fille de la parcelle mais, elle est marié à MUNGWALU. C’était sur appel de sa mère, que cette maman est venue. Il faut le rappeler que c’est une maman de deux enfants mais elle était aussi en étant de grossesse. Ces bandits ne se sont pas arrêtés là bas. Ils ont encore tiré une balle à la cuisse de Papa, un certain BOLINGO…», a expliqué John KAMETA, président de la société civile Noyau de BULENGERA.

Cependant, la société civile de cette partie de Butembo dénonce l’inefficacité des services de sécurité.

Pour John KAMETA, les bandits appauvrissent la population et appelle ainsi, les services de sécurité à l’auto-évaluation.

«Les bandits sont en train d’apauvrir les citoyens de la commune. Les bandits sont en train d’emporter téléphone, argent et autres biens de grande valeur. Mais malheureusement sont aussi en train d’aller trop loin en ôtant la vie à certaines personnalités. L’insécurité bat record dans la commune de BULENGERA c’est pourquoi, nous demandons aux services de sécurité d’évaluer et de nous donner leurs côtes, parce que nous on les jugent inefficace car leur mission principale c’est de protéger les civils et leurs biens», a ajouté John KAMETA.

En outre, il a saisi l’occasion pour appeler la population à la vigilance pour analyser tout mouvement suspect et de monter des alertes au près de différentes autorités. Il estime que les jeunes volontaires devaient aider la commune à retrouver le calme vu qu’il y a un faible effectif des éléments de l’ordre.

« …si l’on peut demander à chaque cellule, qu’un chef de cellule puisse prendre des jeunes volontaires pour faire la sécurité par exemple, nous à notre niveau, nous pensons que ça peut vraiment aider la commune à respirer. Mais, lorsque les gens s’enferment dans leur maison, lorsque les gens sont dans leurs maisons, en tout cas les bandits opèrent presque en toute quiétude. Encore que nous savons que la ville de Butembo fait face à un problème d’effectifs», a-t-il conclu.

Il sied de noter que, monsieur BOLINGO, chef de ménage visité par des bandits armés fait partie des initiateurs du Complexe scolaire la VÉRITÉ, une école privée agrééee fonctionnant en commune BULENGERA, quartier KYAGHALA, cellule KASESA.

Tout de même, notons que la sécurité de la commune BULENGERA reste menacée par des bandits porteurs d’armes blanches et à feu.

Laisser un commentaire