Clash avec la GR : Jean Marc Kabund, l’enfant impoli autour de Félix Tshisekedi

Publicités

 

Lutendele

 

Visiblement, plus rien ne va au sein du parti présidentiel, depuis l’accession de Félix Tshisekedi à la magistrature suprême. Que des abus entre les membres de l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS).

Il y a peu, le premier vice-président de l’Assemblée nationale Jean Marc Kabund est considéré comme partenaire fiable au côté de Félix Tshisekedi. Nonobstant, une certaine opinion estime que dernier devient un poids sur les épaules du chef de l’État en créant de trouble et des scènes indécentes sur la place publique.

Tenez ! Après le feuilleton de crevaison des pneus des usagers sur la route du Poids lourds, cet homme qui visiblement devrait prêcher par des exemples positifs, est allée très loin en crevant même les pneus du cortège de Madame

Marthe, mère du président de la République, se faisant ainsi passer pour l’autorité de régulation de la circulation routière.

Pas plus longtemps, la population avait assisté une scène relative à un film hollywoodien, où le numéro 1 du parti au pouvoir est allé très loin, dans une vidéo devenue très virale sur les réseaux sociaux, où l’on pouvait voir clairement la garde rapprochée de Jean Marc Kabund, brutaliser la Garde républicaine (GR), qui est une institution de la présidence de la République, poussant ainsi une réplique musclée allant jusqu’à désarmer la garde de Kabund dans son domicile dans la commune de Limete à Kinshasa.

Selon un analyste, à deux ans de la fin du mandat de Félix Tshisekedi, les signaux sont mauvais entre FATSHI et Kabund qui serait un élément qui risquerait de depopulariser le fils d’Étienne Tshisekedi à la prochaine élection présidentielle de 2023.

De l’autre côté, des actes condamnés par plusieurs observateurs qui pensent que Kabund devient une menace au côté du pouvoir de Félix Tshisekedi avec des actes qui met le pays en danger, surtout en touchant à l’institution présidence de la République.

Certains membres et millitants de l’UDPS, penseraient déjà un congrès pour trouver des nouveaux dirigeants capables de diriger ce grand parti de Sphinx.

Laisser un commentaire