CNSS : Va-t-on vers un procès entre la CNSS et les Stagiaires professionnels

Publicités

 

 

 

Sarah Bukasa

 

 

Depuis le mois de décembre 2021, une grogne se fait sentir au sein de la CNSS et pour cause, la mauvaise gestion des Stagiaires professionnels utilisés par certaines Directions Provinciales.

Arrivé à la tête de cette prestigieuse entreprise publique en succession de Madame Agnès Mwad, le DG a.i de la CNSS, Jean Simon Mfuti avait reconnu dans une note circulaire, l’existence d’une catégorie du personnel œuvrant dans la CNSS appelé Stagiaires professionnels et par la même occasion, avait instruit les responsables des Centres de Gestion de la CNSS de lui transmettre les dossiers individuels de chaque stagiaire professionnel utilisé. Chose qui, selon nos sources, a été faite.

Quelques mois après, c’est-à-dire décembre pour certains et janvier pour d’autres, tous les stagiaires professionnels ont été priés de rester à la maison sans motif alors qu’ils avaient presté plus de 16 mois, selon les informations à notre possession.

Au stade actuel, certains Stagiaires professionnels de l’ex Province Orientale viennent de saisir leurs inspections de travail respectives. Dans leurs différentes plaintes, dont votre rédaction s’est procuré une copie, ils réclament leur réintégration au sein de la CNSS avec la qualité d’agents matriculés et au grade de l’ancienne Convention collective en vigueur lors de leur recrutement.

La Direction Générale de la CNSS, réagissant aux différentes invitations émises par les inspecteurs provinciaux de travail auprès des Responsables des Centres de Gestion, a fait savoir aux inspecteurs qu’ils devraient être patients vu le caractère technique et juridique du litige, peut-on lire cette correspondance stéréotypée de la Direction générale envoyée aux inspecteurs de Travail qui ont été saisis de ce litige.

Et d’ajouter que la compétence dans le traitement administratif et juridique des dossiers des stagiaires professionnels relève du domaine exclusif de la Direction Générale de la CNSS.

Par ailleurs, il sied de noter que ces mêmes stagiaires professionnels avaient adressé un mémo au Directeur Général et dont Madame la Ministre du travail, Emploi et Prévoyance sociale était copiée, mais ceux-ci ont observé un silence radio à ce document.

Au regard de cette attitude de méfiance de la part de la CNSS et la détermination de ces stagiaires professionnels que votre rédaction a pu contacter, un procès pour départager les deux parties est inévitable si l’équipe dirigeante de la CNSS ne joue pas à la sagesse et ne se plie aux dispositions du code de travail.

Dossier à suivre

 

Laisser un commentaire