Congo Hold-up :  »L’IGF, c’est le Congo sans un seul Franc dans la poche du détourneur »(Thierry Monsenepwo)

Publicités

 

 

 

Sarah Bukasa

 

Réagissant dans le dossier « Congo Hold-up », qui est une série d’enquêtes menée par 19 médias internationaux et 5 ONGs, accusant le clan de l’ancien président de la République Joseph Kabila de détournement des deniers publics évalués à plus de 138 millions de dollars, Thierry Monsenepwo laisse entendre que l’Inspection générale des finances n’arait aucun intérêt à couvrir la société Égal.

Pour lui, « les enquêtes sur ce dossier sont ouvertes par l’IGF depuis janvier 2021, soit bien avant Congo Hold-up ».

« C’est grâce au travail de l’IGF que les journalistes et ONGs auteurs de Congo Hold-up, ont eu un document de base pour leurs enquêtes. D’ailleurs, c’est grâce à l’IGF que la BGFIBank a accepté de rembourser 43 millions de dollars au Trésor public », a révélé Thierry Monsenepwo.

En effet, au moment des enquêtes, poursuit-il que « la BGFIBANK a refusé de mettre à la disposition des inspecteurs les documents demandés ».

Ce cadre de la Convention des Congolaise unis (CCU), parti cher à Lambert Mende pense qu’il faut faire un distinguo entre le travail de la justice et celui de l’IGF.

Laisser un commentaire