Constructions anarchiques : Pius Muabilu annonce des sanctions sévères !

Publicités

 

 

Sarah Bukasa

 

Le dernier drame au quartier Matadi-Kibala dans la commune de Mont Ngafula, à Kinshasa qui a coûté la vie à 26 Congolais le 02 février dernier reste encore vive dans les mémoires.

Tenez ! Faisant suite aux différentes constructions anarchiques dans la ville de Kinshasa, le ministre de l’Urbanisme et Habitat Pius Muabilu se veut ferme et intransigeant.

Dans un communiqué de presse rendu public ce vendredi 18 février, dont une copie est parvenue à votre rédaction, le numéro de l’Habitat congolais promet des sanctions sévères contre toute personne qui construirait sans obtention préalable du permis de construire.

 » La vie de chaque Congolais doit être préservée. Je ne peux accepter que nous connaissons des drames à répétition, parce qu’un petit nombre de citoyens ne veut pas respecter les dispositions légales et réglementaires en matière d’occupation de sol. Certes, il y a toute une chaîne de responsabilité qu’il faut situer. Mais chacun d’entre nous doit pouvoir se mettre en cause », a déclaré le ministre de l’Urbanisme Pius Muabilu.

À en croire Pius Muabilu cette catastrophe de Matadi-Kibala aurait pu être éviter.

« Nous aurions pu éviter la mort de nos compatriotes à dans cette partie de la capitale. L’émotion nous a tous envahi. Il faut maintenant en tirer des leçons pour que chacun dans sa responsabilité puisse s’assumer et que ce drame ne se répète plus jamais », a-t-il insisté.

En outre, l’obligation préalable du permis de construire s’impose à toute personne physique ou morale.

Dans la foulée, le code de l’urbanisme et de construction, d’une part et le guichet unique de délivrance de permis de construire, d’autre part seront scrupuleusement respectés.

Laisser un commentaire