Coopération : La RDC et la Belgique regardent désormais dans la même direction

Publicités

 

 

 

Rédaction

 

 

Construire l’avenir en synergie parfaite et regarder dans la même direction, tel est le leitmotiv qui, dorénavant, devra caractériser les relations entre le Royaume de Belgique et la République Démocratique du Congo.

C’est autour de ce message fort qui a cristallisé le tête-à-tête, ce mercredi 8 juin 2022, entre le Président Félix-Antoine Tshisekedi et le Roi Philippe au Palais de la Nation.

Pour le Chef de l’Etat congolais qui s’est exprimé devant la presse de deux pays à l’issue de cet entretien, c’est important de redynamiser les relations entre la RDC et son ancienne Métropole, la Belgique, qui passe pour être la porte d’entrée de l’Europe politique, diplomatique et des affaires.

Dès lors, le futur que les deux nations veulent désormais bâtir aura été au centre des discussions, a-t-il révélé tout en mettant en sourdine un passé, à la fois glorieuse et douloureuse, dont il s’est gardé de ressasser les souvenirs. Au nombre des secteurs censés être impulsés au nom d’une coopération belgo-congolaise revitalisée et fructueuse, il a cité, entre autres, l’éducation, la santé, les infrastructures, les assurances, les banques etc.

En terme des priorités pour lesquelles la RDC attend un accompagnement de la Belgique, le président Félix Tshisekedi a mis une emphase particulière sur la stabilité du pays sans laquelle toute perspective de paix serait illusoire.

Tout en se félicitant de la reprise de la coopération militaire entre la RDC et la Belgique, le Chef de l’État congolais a aussi épinglé les difficultés du quotidien que traverse le peuple congolais avec, à la clé, le Programme de développement des 145 territoires.

Là-dessus, a-t-il indiqué, la Belgique peut faire valoir son expertise dans certaines sections dudit Programme qui offre maintes opportunités d’investissements.

Pour le Premier ministre belge, Alexander de Croo, deux messages essentiels sous-tendent la visite du couple royal belge en RDC. Outre le regard à porter sur le passé pour y tirer les enseignements susceptibles d’entrevoir l’avenir avec optimisme, il a également cité l’amélioration significative du sort des populations congolaises.

Il a promis l’accompagnement de son pays notamment dans la lutte contre la corruption, la réforme du système judiciaire et d’autres en cours initiées par le Gouvernement congolais.

Évoquant la situation à l’Est de la RDC actuellement en proie d’une forte tension, le Premier ministre belge a indiqué que la RDC a le droit de défendre son intégrité territoriale aujourd’hui menacée. Et d’ajouter que la Belgique était prête à jouer un certain rôle aux fins de rétablir les équilibres rompus.

Le passage du Roi Philippe au Palais de la nation, un site historique chargé de signification, a été ponctué par la visite de la salle du Congrès ainsi que par la plantation de deux arbustes au jardin pour symboliser un nouveau départ dans les relations belgo congolaises. La présence remarquée de la Distinguée Première Dame Denise Nyakeru et de la Reine Mathilde aura donné une saveur particulière à ces activités.

Laisser un commentaire