Coopération : la RDC et la Gambie s’apprêtent à collaborer dans les secteurs du tourisme et de transport aérien

Publicités

 

 

 

 

La Rédaction

 

 

Arrivé à Kinshasa, la veille, le président gambien Adama Barrow a été reçu, ce mardi 1er mars par son homologue congolais, Félix-Antoine Tshisekedi au Palais de la nation.

Après le rite protocolaire et la présentation des officiels de deux pays présents, les deux Chefs d’Etats se sont immédiatement retranchés dans la salle des ambassadeurs pour des entretiens, d’abord en tête-à-tête, puis avec leurs délégations respectives.

Le vice-Premier ministre et ministre des affaires étrangères, Christophe Lutundula Apala, ainsi que le ministre en charge de l’intégration régionale, Didier Mazenga Makanzu, ont pris part à ces échanges à côté de leurs homologues gambiens.

Restituant à la presse le contenu de ses échanges avec son hôte, le président Félix Tshisekedi les a qualifié de « très intéressants » et de « chaleureux ». Ceux-ci, a-t-il dit, ont essentiellement porté sur les relations entre les deux pays. L’autorité suprême du pays a, par la même occasion, félicité son homologue gambien pour sa brillante réélection avec un taux de participation estimé à près de 89% ainsi que pour la sérénité ayant caractérisé la tenue de la présidentielle de décembre 2021.

« Nous avons parlé des opportunités d’affaires qui pourraient se présenter entre nos deux pays, du renforcement de la diplomatie et de la mise en relation de nos ministres des affaires étrangères respectifs afin de développer ce domaine de coopération dans lequel nous voulons très rapidement nous lancer », a ajouté Félix Tshisekedi.

Dans le même ordre d’idées, il a salué l’engagement manifesté de part et d’autre, en vue d’accroître la coopération bilatérale entre Banjul et Kinshasa.

Quant aux domaines de coopération ciblés, la priorité sera accordée, entre autres, aux secteurs du tourisme, du transport aérien, de l’énergie, du commerce du bois et des infrastructures.

Ce dernier secteur permettra, comme l’a indiqué le cinquième président du Congo indépendant, « de réaliser le rêve de l’intégration africaine ».

Pour sa part, le président gambien qui est à sa première visite à Kinshasa, s’est d’emblée, réjoui de l’accueil lui réserver depuis son arrivée sur le sol congolais, avant de faire part de son souhait de voir les relations entre la RDC et la Gambie se renforcer davantage au mieux des intérêts de leurs peuples respectifs.

Pour lui, la différence linguistique ou de positionnement géographique entre les deux pays ne peut constituer une barrière dans le contexte de village planétaire dans lequel se meut aujourd’hui le monde. Il a également mis une emphase particulière sur le transport aérien dont le développement permettra de fluidifier le trafic dans la région en éliminant tous les obstacles qui annihilent son essor.

Laisser un commentaire