Coup d’état en RDC : l’ANR dispose des Indices sérieux contre la sûreté nationale (Présidence)

Publicités

 

 

Sarah Bukasa

 

La présidence de la République a éclairé l’opinion sur l’affaire François Beya se trouvant toujours entrain les mains de l’Agence nationale des renseignements (ANR).

Dans sa communication de ce mardi 08 février, le porte-parole du président de la République a confirmé une tentative de coup d’état planifier par les ennemis de la République.

« Il s’agit d’une affaire relevant de la sûreté de l’État. Une matière de ce genre est de la compétence exclusive de l’Agence nationale des Renseignements, ANR », a-t-il indiqué.

Sans doute, il n’est pas dans les habitudes de ce service de communiquer de ses activités.

« Toutefois, dans l’état actuel des choses, on peut affirmer que les enquêteurs disposent d’indices sérieux attestant d’agissements contre la sécurité nationale. Les enquêtes se poursuivent et les investigations s’effectuent a différents niveaux »,a dit Kasongo Mwema sur les ondes de la télévision nationale.

La présidence invite la population à la vigilance et à éviter de donner du crédit aux spéculations mensongères diffusées par des personnes mal -intentionnées dans les médias et sur les réseaux sociaux. Les indices sont suffisamment sérieuses pour donner matière à d’autres considérations du type tribal, clanique ou régionale.

Et d’ajouter

« Le processus démocratique amorcé dans notre pays par la première passation pacifique du pouvoir en janvier 2019 est un acquis sacré à préserver à tout prix.Aucune tentative de déstabilisation de nos institutions démocratiques ne sera tolérée », insiste-t-il.

Par ailleurs , il invite la population à garder son calme car la situation est sous contrôle.

Laisser un commentaire