Déguerpissement Zoé Kabila : Le Camp Zoé s’enfonce de plus en plus (Jules Kidinda)

Publicités

 

 

 

Sarah Bukasa

 

 

Réagissant au point de presse des avocats de l’ancien gouverneur de Tanganyika, le Conseiller politique du Ministre d’Etat, Pius Muabilu rejette tous les mensonges du clan Kabila.

Voulant attirer la sympathie de la population, en réagissant sur les faits inexistant, les avocats de Zoé Kabila ont tapé dos au mur, aucune personne n’a cru à la nouvelle version des faits du camp Zoé.

« Ils n’ont aucune preuve de nature à contourner le caractère imprescriptible et inaliénable d’un bien public. Il parle d’une cession mais c’est une cession qui s’est opérée sur base d’un faux document car au ministère de l’Urbanisme et Habitat, il n’y a jamais eu cession de cette villa. Il faut savoir en RDC, un Ministre de l’Urbanisme et Habitat n’a pas le droit de céder un bien public de l’État. Pour qu’un Ministre de l’Urbanisme le fasse, il doit obtenir l’autorisation expresse du chef de l’État lui même et prendre ensuite un arrêté de désaffectation et puis prendre une décision attribuant la dite villa à un congolais quelconque », a t-il expliqué.

Par ailleurs Jules Kidinda précise que les avocats de l’ex gouverneur du Tanganyika sont incapables de brandir des preuves exactes de leurs affirmations.

« Quand ils parlent d’erreur, je ne sais pas de quelle erreur ils font allusion d’autant plus qu’en 2018, c’est un proche de Zoé qui pilotait le ministère de l’Urbanisme. Comment peut-il ajouter qui n’existait pas avant ? » S’interroge le conseiller politique de Pius Muabilu

Et d’ajouter: « Toutes les pièces que nous détenons depuis l’indépendance démontrent que cette villa a été identifiée et reprise dans tous les répertoires du patrimoine de l’État ».

Par la même occasion, Jules Kidinda rejette cette affirmation où Joseph Kokonyangi aurait répertorié la villa de Likasi 2 par erreur tel que confirmé par le point de presse des avocats de Zoé.

Notons que cette récupération n’est pas une chasse aux sorciers d’un clan politique. Depuis son entrée au Ministère de l’Urbanisme, l’infatigable Pius Muabilu remet sur les rails l’état de droit dans le secteur d’Habitat. Plusieurs maisons de l’état spoliées par des particuliers sont entrain d’être récupérées sous le Mandat de Pius Muabilu.

Laisser un commentaire