Drame de Matadi-Kibala : Le gouvernement met le cap pour la délocalisation de ce marché

Publicités

 

 

La Rédaction

 

Le Gouvernement de la République a réagi face à l’indignation de la population après le drame survenu mercredi 02 février 2022, avec un bilan de 26 morts, dans le quartier Matadi Kibala, à Kinshasa.

Une réunion de haut niveau se tient à l’instant autour du Premier-ministre Jean-Michel Sama Lukonde. Le ministre de l’Urbanisme et habitat ainsi que ses collègues des Affaires foncières, de Ressources hydrauliques et le gouverneur de la ville province de Kinshasa y prennent part.

Le processus de délocalisation du marché de Matadi sera sans doute accéléré envue d’épargner d’autres vies humaines; L’incivisme des citoyens congolais dans l’occupation de sol sera rappelé; Le lourd bilan humain que ce drame a causé aurait pu être évité si nos concitoyens respectaient les règlements d’urbanisme, notamment l’arrêté interministériel n°0021 du 29 octobre 1993 portant application de la réglementation sur les servitudes. En effet, au terme de cet arrêté, il est interdit de construire sur « les emprises des lignes de haute tension sur une distance de 25 mètres de part et d’autre. »

En tout état de cause, le pays est en deuil et le Gouvernement doit offrir d’abord des obsèques dignes aux victimes décédées. Il sera ensuite temps de s’occuper de l’avenir.

Selon nos informations, le Ministre de l’Urbanisme et Habitat avait dépêché le 14 janvier 2022 ses experts sur terrain. Trois sites ont été répérés dans la commune de Mont Ngafula pour la délocalisation du marché de Matadi Kibala.

Ces trois sites sont en cours vérification par le Ministère des Affaires Foncières afin d’asseoir l’arrêté de désaffectation du site qui sera probablement choisi à l’issue de réunion de crise d’aujourd’hui.

Il appartiendra, par la suite, au Gouverneur de la ville d’accompagner l’opérationnalisation de la délocalisation.

Laisser un commentaire