Environnement et gestion durable des Forêts : Eve Bazaiba a conféré avec les Ambassadeurs de la France et de Pays-Bas

Publicités

 

 

Rédaction

 

Les questions des forêts Congolaises et les mécanismes de leur gestion durable, les défis 2022 de la RDC comme Pays-Solution, sont deux points au menu des échanges ce Jeudi 03 Février entre la Vice-Premier Ministre Ministre de l’Environnement et développement durable avec les Ambassadeurs des Pays partenaires dont la France et le Pays-Bas.
La France à travers son Ambassadeur en poste à Kinshasa,tient à consolider sa collaboration dans le domaine du climat et de biodiversité.

 » Nous nous sommes entretenu des grands sujets sur lesquels nous travaillons ensemble : les questions du climat et de la biodiversité particulièrement centrées sur les forêts Congolaises à travers le projet de la gestion durable des forêts qui sera exécuté par l’Agence Française de développement  » a dit Bruno Aubert au sortir de l’audience qui précise que les modalités d’application et de mise en œuvre de ce projet ont été discuté avec Eve Bazaiba.
Avec l’ambassadeur du Royaume de Pays Bas, Eve BAZAIBA a discuté des défis 2022 qui simposent à la RDC en matière de climat après la tenue des grands rendez-vous mondiaux climatiques dont la Cop26 à Glasgow.

« On a vu la publication de la contribution déterminée au niveau national de la RDC (CDN) qui est un plan qui résume les ambitions du pays en matière de l’objectif d’atténuation et de lutte contre le changement climatique. Un plan ambitieux assorti d’un budget de mise en œuvre. Il ya aussi la signature de la deuxième lettre d’intention dans le cadre de l’initiative CAFI avec une contribution de plus de 500 millions de dollars de la part des pays européens et autres. Nous sommes à l’étape de la mise en pratique de ces ambitions et nous en avons discuté avec la Vice-Premier Ministre.  » a souligné l’ambassadeur Jolke Oppewal qui est également le Président du Groupe Interbailleurs Environnement et Climat.

La RDC Pays-Solution devra jouer un rôle important dans la lutte contre le changement climatique au monde. Ainsi, Il faudrait réfléchir sur les possibilités de développement de l’énergie verte, d’assurer la transition énergétique indispensable estime le diplomate Hollandais.

Laisser un commentaire