ESU/Maniema : les universités non viables continuent de fonctionner

Publicités

 

Dieumerci Diaka

 

Quelques établissements universitaires dans la province du Maniema, fermés à la suite de la décision du ministre de l’Enseignement supérieur et universitaire (ESU), ont réouvert depuis le 5 janvier 2022.

Les habitants de Kindu se posent la question sur la mise en application de cette décision ministérielle.

Parmi ces institutions, figure l’Université libre du Grand Kivu, qui justifie sa réouverture par le recours introduit à la hiérarchie.

« La loi prévoit un recours. Et tant que le recours n’a pas encore été répondu, nous pensons que le fonctionnement d’office peut continuer. Et c’est dans cet aspect-là que nous avons débuté normalement l’année académique, avec la reprise des cours et l’encadrement de nos étudiants », explique le secrétaire général académique Serge Mwenyemali.

Au total, vingt-trois établissements d’Enseignement supérieure et universitaire (ESU) de la province du Maniema, jugés non viables, ont été fermés. La décision de leur fermeture est contenue dans la note circulaire du 14 décembre du ministre de tutelle portant sur la viabilité des établissements d’enseignement supérieure et universitaire.

D’après le même document, vingt-quatre établissements publics et dix-sept privés de la même province sont par contre reconnus viables.

Laisser un commentaire