Forum parlementaire de la SADC : Christophe Mboso exhorte à l’accélération du processus de transformation de l’organisation

Publicités

 

 

 

Rédaction

 

 

Le Président de l’Assemblée nationale Christophe Mboso N’Kodia Pwanga, également président du Forum parlementaire de la Communauté de Développement de l’Afrique Australe (SADC), a présidé, ce vendredi 11 mars la première réunion virtuelle du Comité exécutif du Forum parlementaire de la SADC, pour l’exercice 2022.

En marge du 41ème sommet des chefs d’Etat et de gouvernement de la SADC, tenu au Malawi du 17 au 18 août 2021, qui avait approuvé la transformation du Forum parlementaire de la SADC en Parlement de la SADC, le président Mboso a donc poussé à la finalisation du projet de protocole de création du Parlement de la SADC et la modification du traité.

Pour ce faire, Christophe Mboso a fait appel à l’esprit de résilience et à la conscience panafricaine pour mener des démarches auprès des ministres des Affaires étrangères respectifs en vue d’obtenir l’accélération de ce processus qui assurera la reconnaissance du Parlement de la SADC en tant qu’instituion de la SADC, au titre de la RTI le 9, point 1.

Dans le même ordre d’idée, le président Mboso a recommandé au groupe de travail mixte composé de représentants du Forum parlementaire de la SADC et du secrétariat de la SADC de finaliser promptement le projet de protocole, conformément à la feuille de route relative à la procédure de transformation approuvée par le 41ème sommet.

Par ailleurs, le président du Forum parlementaire de la SADC se réjouit du fait lors de la dernière réunion des ministres de la Justice et procureurs généraux de l’espace SADC, tenue le 25 janvier dernier, le projet d’accord modifiant le traité de la SADC a été dûment approuvé et recommandé pour être soumis au conseil des ministres de la SADC et, par la suite, pour être adopté par le 42ème sommet des chefs d’État et de gouvernement de la SADC prévu en août prochain à Kinshasa.

« Il nous incombe donc à nous et à tous les membres du Forum parlementaire de mener un plaidoyer auprès de nos ministres et chefs d’État respectifs en vue de l’adoption. Nous nous rapprochons plus du kraal de la légende et cela ne doit pas nous conduire à relâcher nos efforts », a-t-il enfin exhorté.

Laisser un commentaire