Grogne au sein de la CNSS : Jean Simon Nfuti défie Félix Tshisekedi

Publicités

 

Sarah Bukasa

 

Dans un mémo adressé au Directeur général ad intérim de la Caisse Nationale de Sécurité Sociale (CNSS) Jean Simon Nfuti dont une copie est parvenue à Challengeinfo.net, les stagiaires professionnels affectés dans l’ex-Province orientale dénoncent les manœuvres tendant à les écarter par les membres de sa famille politique (AFDC) et réclament la régularisation de leurs engagements.

En effet, dans les lignes de ce document de près de trois pages, dont le président de la République, Félix Tshisekedia été copié, ces derniers relatent qu’ils prestent dans les différents Centres de gestion de la CNSS de l’ex- Province orientale, sans relâche, aux mêmes titres et conditions que les agents matriculés et ce, à la grande satisfaction de ceux qui les gèrent.

Par ailleurs, challengeinfo.net a mis la main sur un document autorisant le recrutement des stagiaires professionnels, date du 24 juillet 2020 et porte les annotations de l’ex Patronne de cette entreprise, Madame Agnès Mwad Nawej.

Toujours pour tenter de dissuader leur interlocuteur en vue de leurs engagements, les stagiaires professionnels rappellent au DG a.i que leur présence au sein de différents Centres de gestion de la CNSS n’est pas le fruit de la fraude comme arguent ceux qui veulent coûte que coûte les mettre à la porte après que la CNSS les ait utilisés abusivement, en violation flagrante des dispositions légales et conventionnelles, pour les remplacer par les membres de famille et de partis politiques de l’actuel Comité de gestion de la CCNS.

Pour eux, cette manière inhumaine et discriminatoire d’agir va à l’encontre de la volonté du président de la République qui prône le bien-être de tout congolais avec comme slogan « LE PEUPLE D’ABORD ».

Les stagiaires se référant au dernier avancement en grade, ont dénoncé la discrimination dont les agents cette partie du territoire national sont victimes et clament à corps et à cri que leur recrutement a été fait en bonne et due forme car autorisé par la Direction générale après qu’un besoin en personnel ait été exprimé par la Direction provinciale.

Aussitôt recrutés, ils ont été soumis à une formation de plus de 20 jours, question de les mettre à jour quant au fonctionnement du Régime général de Sécurité sociale tel qu’organisé en République démocratique du Congo.

En date du 10 décembre 2021, le Directeur général ad intérim Dr. Jean Simon Nfuti Kiaku avait signé la note référencée DG/CNSS/N°4020/2021 ayant pour « instruction objet n complémentaire sur l’organisation du travail au sein de la CNSS » et in fine, avait demandé à tous les stagiaires professionnels de suspendre leur prestation jusqu’à nouvel ordre.

Enfin, ils attirent l’attention du DG à.i sur l’idée d’organiser un test d’embauche dans lequel les stagiaires professionnels seraient conviés, car selon leurs propres termes, ils sont supposés être engagés depuis le mois de février 2021 avec tous les avantages y afférents, en application des articles 43, alinéa 4 du Code de Travail Congolais et 28, point b de la Convention Collective de la CNSS.

C’est depuis lundi 10 janvier dernier que les stagiaires professionnels de Kisangani, dernier groupe de la grande Province orientale, ont été interdits de fréquenter les locaux de la CNSS, après avoir touché leurs rétributions du mois de décembre 2021.

2 réflexions sur “Grogne au sein de la CNSS : Jean Simon Nfuti défie Félix Tshisekedi

  • 12 janvier 2022 à 10h12
    Permalien

    J’apprécie la qualité des articles publiés ici, félicitations !

  • 19 janvier 2022 à 7h24
    Permalien

    Merci beaucoup

Laisser un commentaire