Haut-Katanga : La mesure interdisant la circulation des motards au centre ville de Lubumbashi renforcée

Publicités

 

 

Dieumerci Diaka

 

 

Réunis ce lundi 2 mai au bâtiment du 30 juin de la ville de Lubumbashi, les motards communément appelés « Manseba », ont échangé avec une délégation de la présidence de la République autour de la décision de la mairie de Lubumbashi portant interdiction d’accès à tout motocycliste au centre ville de la capitale du cuivre.

Après plusieurs heures d’échange, la délégation présidentielle a conscientisé les motards sur le respect strict de la décision de l’autorité urbaine qui n’est aucunement un acharnement contre les motocyclistes tel qu’interprétés par ces derniers.

La délégation présidentielle a estimé que cette décision est d’une importance capitale pour la protection des motards contre des accidents de circulation.

De l’autre côté, la population locale a salué cette prise de position de la délégation présidentielle car les lushois estiment que les motards créent du désordre au centre ville.

Cependant, cette décision n’est pas la bienvenue chez les motocyclistes qui continuent à clamer que c’est de l’acharnement. Ils attestent que pendant qu’on les empêche de circuler au centre ville sous prétexte de ne pas respecter le code de la route, certains marchands pirates continuent à étaler leurs marchandises à même le sol sur les grandes artères de la ville au vu et au su de l’autorité urbaine.

Il sied de signaler que cet échange entre les motocyclistes Lushois et la délégation présidentielle est le fruit de l’exhortation du chef de l’État, Félix Tshisekedi sur la cohésion sociale et le respect des lois du pays.

Notons que cet appel avait lancé lors de la cérémonie de clôture de la conférence interprovinciale entre les espaces grand Katanga et grand Kasaï.

Laisser un commentaire