Haut-Katanga : Les jeunes du CNC de Pius Muabilu à l’école de l’idéologie du parti

Publicités

 

 

Rédaction

 

 

La formation idéologique initiée par l’autorité morale du Congrès National Congolais (CNC) à l’intention des jeunes de son parti poursuit son bonhomme de chemin.

Après la ville de Kinshasa, les jeunes de l’interféderation du CNC Haut-Katanga ont été formés sur différentes thématiques dont le leadership responsable, l’idéologie et la communication politique.

Une forte équipe du bureau politique national du parti conduite par son secrétaire général adjoint en charge de l’administration et fédération Mechack Mandefu Muela a fait le déplacement de la ville cuprifère, accompagné de Patrick Eshiba président national des jeunes du CNC, Jeanneau Kikangala chargé de l’idéologie ainsi que de Célé Kanangila porte-parole national du parti.

Dans son speach, Mechack Mandefu a donné les caractéristiques d’un leader responsable avant de demander aux milliers de jeunes présents de d’être les véritables ambassadeurs du CNC dans leurs milieux de vie respectifs.

« Le CNC, un parti national avec une bonne assise, ses jeunes doivent être préparés à assumer les grandes responsabilités », a dit le patron de l’administration du parti de Pius Muabilu.

De son côté, le président de la ligue des jeunes du CNC a rendu hommage au visionnaire de son parti pour cette initiative salvatrice.

Patrick Eshiba a souligné que le CNC étant une machine à la fois politique, sociale et électorale, il est nécessaire de bien travailler pour confirmer sa force électorale aux élections à venir.

« Vu l’importance du rôle que doivent jouer les jeunes tant le développement du parti que celui du pays, il a plu au géniteur de notre formation politique de les outiller », a dit Patrick Eshiba.

Et de poursuivre : « Il s’agit d’une formation qui s’étendra dans toutes les provinces ».

Le patron de la jeunesse du Congrès National Congolais a, également au nom de l’autorité morale appelé les jeunes à l’unité et à vivre ensemble.

Pour lui, tout congolais est doit cultiver la paix en vue de favoriser le développement du pays. Patrick Eshiba conseille aux uns et aux autres l’amour du pays et le soutien des institutions. Après le haut Katanga, l’équipe de formateurs du CNC est attendu dans l’espace Grand Bandundu pour le même exercice.

Laisser un commentaire