IFASIC endeuillé : Le professeur Henri Kokolo inhumé ce mardi

Publicités

 

 

Par Sarah Bukasa

 

 

L’espace Malembe, communément appelé préau de l’IFASIC, a servi de cadre pour le recueillement du deuil de professeur Henri Kokolo qui s’était éteint le 08 mars dernier.

Consternation, douleur, pleures, chagrin, c’est ce qu’on pouvait lire dans les visages des professeurs, chefs des travaux, assistants, étudiants, membres de famille…

Son cercueil noyé dans la foultitude de personnes qui sont venues lui rendre un hommage appuyé. Henri Kokolo n’a laissé personne indifférente dans un déchaînement d’émotion.

À l’arrivée du corps sans vie de l’éminent professeur Henri Kokolo, personne alors personne ne pouvait se retenir, en commençant par la procession funéraire du corps professoral, tous étaient en larme pour celui qui fut un modèle dont l’image reste gravée dans la mémoire de plusieurs générations, mais hélas, parti pour l’éternité dans l’au delà.

Dans son oraison funèbre, le père fondateur de l’ISTI-IFASIC, le professeur Malembe Tambadiak a loué l’esprit d’un professeur qui était très apprécié par les étudiants, et par ses collègues pour son professionnalisme et ses capacités intellectuelles avérées .

Henri Kokolo Thamba Di Malanda ,Homme de  gaieté, de douceur et d’ amour sont là  des valeurs qui ont caractérisés la personnalité du docteur en Sciences de la Communication.

Après avoir gravi tous les échelons, l’éminent Henri Kokolo est devenu Professeur dans plusieurs Universités dont William Booth, Bel campus, IFASIC. Il laisse derrière lui, une bibliothèque bien remplie de sagesse avec des cours tels que sociologie de conflit, relations internationales, organisation internationale.

Notez que Henri Kokolo Thamba Di Malanda laisse , une veuve et 7 filles ainsi que des petits enfants.

Laisser un commentaire