Insécurité à l’Est : Le M23 condamne une éventuelle alliance militaire contre son organisation (communiqué)

Publicités

 

 

La Rédaction

 

 

Le mouvement rebelle du M23 dénonce les alliances militaires à contre nature qui se nouent dans la province du Nord-Kivu pour combattre leur mouvement.

Dans un communiqué publié le 12 mai dernier, cette organisation condamne d’intenses activités militaires dans l’unique objectif de relancer la guerre au détriment des recommandations du conclave des quatre Chefs d’État tenu à Nairobi le 8 avril 2022.

Ce mouvement affirme que cette rencontre avait opté pour un cessez-le-feu entre les FARDC et le M23 et tracé la voie pour un règlement politique de la crise.

Par ailleurs, le M23 demande à la MONUSCO en tant que force de la paix de ne pas appuyer une action qui vise à compromettre les efforts régionaux des Chefs d’État pour un règlement pacifique de la crise.

Ce mouvement du 23 mars recommande également aux gardes, plus de retenue sur la ligne de front pour ne plus plonger cette zone dans des hostilités inutiles qui ne profitent ni à la population ni au pays.

Laisser un commentaire