Ituri: les mauvaises conditions de l’EP Kipulu à Mambasa inquiètent !

Publicités

 

Jackson Bagheni

La toiture des quatre salles de classe de l’école primaire Epulu Okapi de Mombasa, territoire portant le même nom, emportée par le vent violent depuis le 15 octobre 2021, toujours pas réhabilitée.

Une situation qui ne permet pas aux écoliers d’apprendre dans des bonnes conditions.

Pour palier à ce problème, la nouvelle société civile congolaise (NSCC) territoire de Mambasa a effectué une descente à l’école primaire Epulu Okapi lundi 17 janvier dernier afin de s’imprégner de la situation et d’échanger avec les autorités scolaires de ladite après une série d’alertes.

Les apprenants de l’EP Epulu Okapi suivent les leçons dans des mauvaises conditions, témoigne maître John vuleveryo coordonnateur de la NSCC de Mambasa.

« Les enfants bien que présents à l’école, n’étudient plus normalement. Parce que vous imaginez, il y a des enfants qui restent maintenant : la troisième et la quatrième, qui étudient ensemble, la cinquième et la sixième qui étudient aussi dans une autre salle. Parce que vous imaginez, il y a des enfants qui restent maintenant : a-t-il révélé.

Afin de permettre aux apprenants de cette école d’étudier dans des bonnes conditions, cette structure citoyenne estime qu’il est important de lancer une campagne de récolte de fonds pour réhabiliter la toiture emportée par le vent violent.

« Nous lançons un appel de solidarité à la population du territoire de Mambasa de pouvoir se prendre comme un seul homme et à chaque ménage de prévoir au courant de la semaine prochaine un montant de 500 Francs congolais qui pourra servir tant soit peu à la construction de ces abris », a-t-il ajouté.

Pendant ce temps, la nouvelle société civile congolaise rappelle que , «pour tuer une nation, il faut détruire les écoles ou se méfier d’elles». Avant d’ajouter que d’ici là, différentes couches sociales seront réunies pour la campagne de sensibilisation populaire et appelle les personnes de bonne volonté à apporter leurs appuis.

Toutefois, maître John Vuleveryo annonce l’ouverture d’un compte bancaire à la CADECO/Mambasa dont le numéro est. 8987151332 déjà disponible pour la mobilisation des fonds, mais aussi deux numéros de téléphone pour M-pesa et airtel money 0826559304 / 0993727351.

Position du directeur de l’école primaire Epulu Okapi

Contacté ce jeudi 20 janvier par ruzizilaplume, Monsieur Gona , alors directeur de l’école primaire Epulu Okapi salut l’initiative de la Nouvelle Société Civile Congolaise territoire de Mambasa et demande aux personnes de bonne volonté d’apporter leur contribution le plus tôt possible pour construire les quatre salles de classe afin d’améliorer les conditions d’apprentissage de la jeunesse, mais aussi évolué avec le programme scolaire.

Néanmoins, il éprouve la crainte de la baisse du niveau des élèves due à cet incident alors que les autorités sont déjà saisies.

« Les élèves sont confinés. Pour dire que la condition pédagogique pour arriver à un bon rendement n’est pas réuni dans notre école. Ils sont abandonnés à leur triste sort. Imaginez, une classe qui fonctionne dans une église avec plus de 60 élèves et un enseignant. Alors le niveau des enfants baisse», s’inquiète-t-il.

Le directeur de cette école a dit avoir fait rapport aux autorités locales et provinciales et alerte sur le danger que présente le mur du bâtiment sans toiture.

« Nous avons fait un premier rapport, ça date de deux mois. Nous avons eu même la chance de contacter l’administrateur. Et jusque-là, nous attendons. À l’heure où je vous parle ici, je suis à l’école, le département envolé, le mur commence à s’écrouler. Ça pourrait créer un danger à l’école ».

Cela fait trois mois que les apprenants de l’école primaire Epulu Okapi étudient dans de mauvaises conditions liées à l’insuffisance des salles de classe.

Laisser un commentaire