Ituri : Les rebelles ougandais ADF-MTM continuent leurs tueries à Irumu

Publicités

 

 

Jackson Bagheni

 

 

Les rebelles ougandais de l’ADF poursuivent leur progression sur le tronçon Komanda-Mambasa.

Après Mangusu, Bavonkutu et Kandoy, ces hors-la-loi ont attaqué dans la soirée de ce vendredi 15 avril, la localité de Bandipete près de Bawanza, groupement Bapkulu dans la chefferie des Walese Vonkutu.

Le bilan provisoire est de 2 civils tués dont un chauffeur d’origine somalienne, 3 camions citernes et 7 motos incendiés.

La société civile locale qui rapporte la nouvelle à challengeinfo.net après une descente sur le lieu, parle aussi de 27 maisons réduites en cendres.

« Ce bilan est encore provisoire, car je ne sais pas si combien des civils ont été pris en otage », précise Soniau Malangai, secrétaire de cette structure citoyenne joint au téléphone.

Cette nouvelle attaque enregistrée dans la zone à environ 15 kilomètres de Komanda, s’est déroulée aux environs de 18 heures locales.

Notre source qui affirme que la chefferie des Walese Vonkutu est entrain de disparaitre petit à petit de la carte du territoire d’Irumu, invite les autorités à vite agir car la population qui a fuit vers Mambasa avec l’idée de revenir ne sait pas comment le faire devant cette progression rebelle.

À en croire Malangai, plusieurs villages sur le tronçon Komanda-Mungamba sont en ce jour vidés de leurs habitants, par crainte d’éventuelles nouvelles incursions.

Signalons que les FARDC ainsi que l’armée ougandaise ont mutualisé leur force depuis la fin de l’année dernière pour combattre les ADF dans cette partie de l’Ituri.

Depuis le début de cette semaine, au-moins vingt personnes ont été massacrées dans la localité de Mangusu, à environ 5km de Komanda centre.

Laisser un commentaire