Ituri: L’insécurité demeure précaire sur le tronçon Komanda Luna

Publicités

 

 

Jackson Bagheni

 

 

Les risques d’attaques des rebelles sur le tronçon Komanda-Luna dans la province de l’Ituri sont encore signalés par les usagers de la nationale numéro 4.

Cela, malgré l’escorte des convois par des militaires des Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) et de la MONUSCO.

Certains usagers ont été tués et d’autres ont perdu leurs marchandises qui ont été pillées par des ADF. Plusieurs véhicules ont été également incendiés sur cette route.

Selon les passagers et chauffeurs, l’escorte des militaires n’inspire pas totalement confiance. Ils préfèrent contourner pour suivre l’axe Bunia-Mambasa-Biakato Beni qui offre plus de sécurité. Ils déplorent cependant la multiplicité des barrières. Ils doivent débourser au moins 100 000 franc congolais (50 USD) à l’aller, selon l’un des chauffeurs.

D’autres usagers de route continuent de fréquenter le tronçon Komanda-Luna malgré les risques d’attaques des rebelles des ADF.

Le porte-parole de l’armée en Ituri, lieutenant Jules Ngongo, indique que les FARDC poursuivent les opérations pour écarter toute menace des rebelles ADF sur ce tronçon.

Le lieutenant Jules Ngongo ajoute que c’est depuis plus de deux mois qu’aucune attaque de ces forces négatives n’est enregistrée sur ce tronçon.

Laisser un commentaire