Ituri : une dizaine des personnes sont mortes dans une attaque perpétrée par les miliciens CODECO à Tsotso

Publicités

 

 

Jackson Bagheni

 

 

Douze civils ont été tués dans une nouvelle attaque CODECO, dans la soirée de mercredi 23 mars dernier au village Tsotso à environ 45 kilomètres au nord de Bunia, dans le territoire de Djugu, dans la province de l’Ituri.

Les habitants du village de Tsotso revenaient chez eux quand ils ont été surpris par les assaillants de la CODECO, indiquent des sources coutumières. Certaines victimes revenaient de leurs champs et d’autres des carrés miniers.

Parmi les victimes, l’on décompte dix creuseurs artisanaux d’or, une femme et un soldat des FARDC, selon les mêmes sources. Leurs corps gisaient encore ce jeudi 24 mars, sur le sol pendant que, les autorités coutumières et les secouristes de la croix rouge préparaient les obsèques.

Presque tout le village de Tsotso est vidé de sa population.

« Il règne un sentiment de colère et de détresse au sein de la population qui déplore l’inaction des troupes des FARDC dont les positions sont situées à seulement à Lopa, précisément à 3 kilomètres du lieu de drame », a déclaré à Radio Okapi un chef coutumier dans la région.

Le porte-parole de l’armée en Ituri quant à lui, dit le contraire. Le lieutenant Jules Ngongo affirme que l’armée est intervenue aussitôt et qu’un soldat a même était tué dans les échanges des tirs.

Il soutient que l’effectif de l’armée est renforcé dans cette entité territoriale, en vue de la traque des combattants armés qui écument la région.

Sur terrain, les FARDC sont toujours en opération contre la CODECO, pour mettre fin à ce milice.

Laisser un commentaire