Jugé d’outrage contre Mboso : les députés « Révolutionnaires » exigent à Sessanga des excuses publiques

Publicités

 

Dieumerci Diaka

 

Pour avoir outragé le président de l’Assemblée nationale, le député national Delly Sessanga est sommé par ses collègues dits députés nationaux révolutionnaires de l’Union sacrée de la nation de présenter des excuses publiques au peuple congolais, au gouvernement, l’Assemblée nationale ainsi qu’à son président Christophe Mboso.

Dans une déclaration rendue publique ce lundi 6 décembre au Palais du peuple, ces députés disent avoir suivi avec consternation et indignation les propos outrageants de Délly Sesanga à l’endroit du président de l’Assemblée nationale, Christophe Mboso N’Kodia Pwanga.

À leurs yeux, les propos désobligeants tenus par le député national Delly Sesanga, du reste récidiviste, jette systématiquement l’opprobre et le discrédit sur l’image de marque de l’Assemblée nationale et porte atteinte inexorablement à la dignité et à l’honneur des élus du peuple, lesquels sont tenus au devoir de probité et de délicatesse.

Pour cela, la coordination des députés révolutionnaires condamne avec fermeté tout comportement improbe de nature à décrédibiliser les institutions de la République et à ternir le prestige de l’Assemblée nationale, qui est la 2e institution de la République.

Fort de cette attitude blâmable, la Coordination des députés Révolutionnaires exige de leur collègue incriminé à présenter sans atermoiements des excuses révérencieuses à la prochaine plénière, au peuple congolais, au gouvernement, à la représentation nationale, ainsi qu’à son président dont la personnalité a été exposée au mépris du public.

En même temps, cette même corporation des députés nationaux révolutionnaires appellent tous les autres élus nationaux à se désolidariser de leur collègue récalcitrant et à engager, en vertu de la Constitution et des dispositions pertinentes du règlement intérieur de la Chambre basse du Parlement à préserver le prestige et la dignité de l’Assemblée nationale.

Laisser un commentaire