Kasaï Central/Journée mondiale de l’allaitement maternel : Dominique Ilunga révèle les conséquences de sevrage prématuré

Publicités

 

 

 

Pierre Kabakila P’oeka

 

 

À l’occasion de la journée mondiale de l’allaitement maternel célébrée chaque 1 août de chaque année, Dominique Ilunga expert en santé publique condamne avec dernière énergie l’attitude de certaines femmes qui procèdent prématurément au desallaitement de leurs nourrissons.

À l’en croire, les enfans doivent être allaités pendant 24 mois pour leur croissance physique.

Selon lui, le gouvernement provincial devrait s’approprier cette journée pour en faire une sensibilisation au près de toutes les femmes en fin de les épargner au risque lié au sevrage.

Cet expert en santé publique révèle que toutes fois, lorsque les nourrissons ne sont pas allaités jusqu’allaitement optimal, ces derniers sont butés à des difficultés nutritionnelles pendant leur période de progression.

À cette occasion, Masumbuku Ilunga Dominique appelle toutes les femmes congolaises à allaiter leurs enfants tel que prévu par l’OMS pour les épargner de certaines maladies liées à la mauvaise santé nutritionnelle.

Laisser un commentaire