Kasaï : « Je suis venu évaluer les activités de ma fondation » ( Donat Biyenge)

Publicités

 

 

 

Kasco Kasonga

 

 

C’est depuis l’avant midi du lundi 01 août 2022 que le président fondateur de la Fondation Donat Biyenge est arrivé à Tshikapa, en provenance de Kinshasa.

Selon ce haut cadre à l’Assemblée nationale et avocat au barreau de Kinshasa/Matete, sa venue à Tshikapa entre dans le cadre de l’évaluation des activités au sein de sa fondation.

« L’objectif de ma mission au Kasaï, c’est de consolider les actions de ma fondation. Je suis venu parcequ’il faut que je vois ce qui a été fait sur place et faire des analyses avec les structures de la fondation afin de dégager les lignes de conduite de manière à ce que nous sachions nous comporter dans les jours futurs », a laissé entendre Donat Biyenge autrement appelé Luendju Kivadiwa.

Devant la population du Kasaï où il a tenu un meeting au stade Saint André dans la colline de Dibumba, Donat Biyenge a lancé un message de l’unité, de paix, de l’autoprise en charge et de cohabitation pacifique.

« Le plus grand message, c’est de considérer que malgré la difficulté que la population traverse, elle ne peut pas désespérer.

« Je lance un message à la prise de conscience des jeunes et à l’auto prise en charge de la jeunesse et doit se battre pour l’avenir. Je sensibilise les mamans et les papas de manière à ce qu’ils comprennent que ce qui peut arriver aujourd’hui n’est pas une fatalité. Il faut que nous ayons l’espoir et une énergie positive capable de nous permettre dans l’avenir », a ajouté Donat Biyenge.

À la question de savoir s’il a une vision politique, Donat Biyenge a éclairci l’opinion publique.

« Ma vision c’est d’abord ma fondation. Aujourd’hui, je parle de la fondation et je me bats pour l’installation de celle-ci. Je me bats également pour les problèmes de notre population, c’est ça ma vision primaire que j’ai s’il y a une ambition qu’il faudrait gérer je suis sûr que ça viendra avec le temps », a conclu Donat Biyenge.

Soulignons que ce dernier a été accueilli au péage Katshiongo, puis ramené vers le stade Saint André de Dibumba.

Laisser un commentaire