Kasaï : Les éléments de l’ordre ont dispersé une marche pacifique contre la pénurie d’eau à Tshikapa

Publicités

 

 

Kasco kasonga

 

 

Organisée ce samedi 21 mai par la Fondation « Muetu mua Kele », une structure de la société civile, la marche pacifique contre la pénurie d’eau a été dispersée par les éléments de la police pour la non-autorisation de l’autorité urbaine.

La pénurie d’eau dans la colline de Kele, la hausse du prix d’électricité de la société EDC sont à la base de l’organisation de cette marche.

Ladite marche a commencé au rond-point 3z dans la colline de Kele en passant par le nouveau pont reliant la colline de Dibumba et celle de Kele. Arrivés au centre ville de Tshikapa, les manifestants ont vu leur président Francis Kalala menotté par les éléments de la police.

Des gaz lacrymogènes et les balles ont retenti aux après-midi de ce samedi et quelques militants ont été blessés puis envoyés directement aux structures sanitaires les plus proches.

Contacté, le secrétaire de la fondation Muetu mua Kele Faustin Nkumbi s’est dit inquiet et condamne avec dernière énergie cette situation étant donné que le droit de manifester est reconnu dans la constitution.

Au sujet de l’arrestation de leur leader, Faustin Nkumbi affirme n’avoir pas vu le lieu auquel leur leader est coffré.

Signalons que 48heures avant la tenue de cette marche, cette structure de la société civile avait saisi par courrier, le maire de la ville de Tshikapa, une demande rejetée en bloc par ce dernier.

Laisser un commentaire