Kinshasa : 48 % des recettes budgétaires de 2022 sont alloués au secteur de la salubrité

Publicités

 

Bokulaka Baende

 

Le budget de la ville-province de Kinshasa pour l’exercice 2022 est présenté en équilibre, en recettes et en dépenses, à 1.401.914.730.804 francs congolais.

En effet, cette a annonce a été faite ce mercredi 15 décembre courant à l’Assemblée provinciale de Kinshasa, le gouverneur Gentiny Ngobila. Cet édit budgétaire est donc constitué des recettes du budget général évaluées à 1.309.028.878.359 francs congolais, et celles des budgets annexes pour un montant de 92.885.852.444,92 francs congolais.

Le chef de l’exécutif provincial a, à cette occasion indiqué que les recettes du budget général comprennent aussi les subventions à recevoir du gouvernement central à allouer au secteur de la salubrité. Ces allocations représentent 48 % du total des recettes budgétaires.

Aussi, renseigne-t-il un peu plus loin, les dépenses courantes qui ont été fixées, prennent en compte celles relatives au fonctionnement des services.

« Elles intègrent aussi les subventions du gouvernement central à allouer au secteur de l’assainissement de la ville. Ces dépenses courantes représentent 52 % du total des dépenses », a souligné M. Ngobila.

« Au niveau des ressources, la nouvelle trajectoire économique et sociale définie par le Gouvernement de la République a entraîné la révision des allocations attendues par la ville de Kinshasa avec, en toile de fond, des allocations au profit de l’assainissement de la ville qui reste l’une des priorités pour l’amélioration du cadre de vie des kinoises et kinois par son impact multidimensionnel : santé, environnement, mobilité, développement durable, etc « , a-t-il éclairé devant les députés provinciaux.

Et d’ajouter :  » l’idée maîtresse est que le projet d’édit portant le budget de la ville pour l’exercice 2022 est élaboré pour exécuter la tranche 2022 du programme d’action prioritaires de mise en œuvre du programme quinquennal du Gouvernement provincial, axé sur la vision « Kinshasa Bopeto » ».

Le gouverneur Gentiny Ngobila a en outre souligné que le projet d’édit budgétaire pour l’exercice 2022 est élaboré dans un contexte particulier marqué par certains facteurs. Parmi les plus importants, il cite le lancement de l’Unité spéciale pour la protection de l’environnement de Kinshasa (USPE). Mais aussi, sur le plan sanitaire, environnemental et humanitaire, la poursuite de l’assainissement permanent et régulier de l’environnement y compris les actions visant à assurer l’hygiène publique dans la ville de Kinshasa.

Le n°1 de Kinshasa a aussi jeté un regard rétrospectif sur les réalisations du gouvernement provincial. Parmi les plus importants, il note également l’aménagement des espaces verts dans la ville ainsi que les efforts d’assainissement urbain.

« Je réalise que votre gouvernement est en train de poser un solide fondement d’une ville moderne, assainie, rayonnante et résiliente », ajoute-t-il.

Le gouverneur Ngobila estime par ailleurs que, parmi les grandes mesures qui ont sous-tendu le collectif budgétaire de 2021, il y a l’appui financier du Gouvernement central au secteur de l’environnement dans le cadre de la poursuite des opérations d’assainissement de la ville.

Aussi, soutient-il, malgré la modicité de ces ressources budgétaires, le gouvernement provincial de Kinshasa s’est efforcé d’accomplir d’importantes réalisations. Lesquelles concernent notamment les travaux d’assainissement de la ville, la lutte anti-érosive ; la construction des ponts, etc.

Laisser un commentaire