Kinshasa : Le général Kasongo n’a pas décidé de fermer les églises de réveil

Publicités

 

 

Jackson Bagheni

 

 

Le commissariat provincial de la police ville de Kinshasa dément la rumeur selon laquelle, le général Sylvano Kasongo aurait ordonné la fermeture des églises de réveil de la capitale congolaise.

Cette mise au point est parvenue à la rédaction de challengeinfo.net tard dans la soirée de vendredi 18 mars dernier, à la suite des rumeurs répandues sur la toile depuis des heures.

« Une fausse information attribuée au Commissaire provincial de la police nationale congolaise ville de Kinshasa circule depuis plusieurs heures dans les réseaux sociaux selon laquelle le Commissaire divisionnaire adjoint KASONGO KITENGE Sylvano a décidé de la fermeture toutes les églises dites de réveil à Kinshasa. Le commissariat provincial réfute de la manière la plus catégorique cette rumeur répandue par des inciviques impénitents», a-t-il fait savoir.

Le général Sylvano Kasongo met en garde toute personne qui s’évertue à répandre de telles nouvelles et annonce avoir engagé des recherches pour les retrouver et les mettre à la disposition de la justice.

« Le commissariat provincial rappelle que bien qu’étant auxiliaire de la justice, la police ne régule pas les affaires religieuses. Cette prérogative revient au ministère de la justice. Le commissariat provincial met en garde les individus qui inventent et répandent de telles rumeurs dans le but de troubler l’ordre public en perturbant la liberté des cultes reconnue par la constitution. Des recherches sont en cours pour les retrouver et les déférer devant la justice», a-t-il poursuivi.

Pour rappel, cette rumeur intervient au moment il y a un scandale qui règne au sein des églises de réveil.

Laisser un commentaire