Le Congo serait-il dirigé par les vautours? 

Publicités

 

 

 

Pius Romain Rolland

 

 

Depuis l’avènement de Félix Antoine Tshilombo Tshisekedi, il ne se passe pas un jour sans scandale. Si pas dans les institutions de la République, c’est au sein de la famille elle même qui se verse dans les injures contre les citoyens lambda, et/ou dans la jouissance qui ne dit pas son mot.

Chaque jour qui passe, que des révélations sur révélations de détournement de centaines de millions de dollars.

Le dernier épisode qui fait couler beaucoup d’encres et salives est celui du Conseiller du Chef de l’État en matière stratégique.

Vidiye Tshimanga est celui qui défraye la chronique médiatique au sujet de son implication dans une affaire d’investissement dans le secteur minier dans lequel il s’apprêtait à obtenir 20% du capital d’investissement. *Je prendrais mon pourcentage*. La phrase qui choc les sensibilités humaines. Il n’est pas à son premier bourde. En sa qualité du conseiller stratégique, Vidiye Tshimanga a le devoir moral de vendre l’image positive du Chef de l’État pour qui, il travaille. Malheureusement, l’ancien président de la coordination du Daring Club Motema Pembe, DCMP ne sait pas maîtriser ses émotions au point de se livrer dans une bagarre avec un supporters.

Dans un autre épisode, Vidiye Tshimanga pour qui, tout le monde avait cru démissionner après s’être compromis dans une affaire, n’a jamais démissionné en réalité au point de se compromettre une fois de plus.

A l’époque, Martin Tshisekedi n’avait pas hésité de le menacer pour avoir terni l’image de son frère du Chef de l’Etat, en ces termes :

Et que le mot excuse chez vous n’existe pas, parce que vous avez l’éducation franchement de la rue vraiment. Je vais vous dire ce que je pense d’abord du Chef de l’État.

D’abord notre famille est très large; la famille restreinte est très large puisque nous sommes une famille nombreuse. Et dans ce nombre, il y a toute catégorie des personnes et croyez-moi, nous n’allons pas laisser Félix s’embourber avec des gens comme vous jusqu’à la fin.

L’avantage qu’à un chef de l’Etat ce qu’à tout moment, il peut se ressaisir et Félix va se raissaisir, et nous qui travaillons pas derrière le rideau parceque, nous ne travaillons pas avec l’argent de l’État, nous qui travaillons en coulisse, c’est à dire en symbiose avec ce que vous faites là du trésor public, vous vous tapez l’argent du contribuable, nous allons faire quelque chose qui va vous surprendre, même jusqu’à la dernière minute.

Et, nous attendons à ce moment que vous puissiez vous, manger, vomir et vous commencez à vous noyer dans vos vomissements ,en ce moment, vous verrez que toute la famille a décidé de ne pas laisser Félix sombrer dans les mains de parasites et sang du que vous êtes.

Jusque là, vous faites que de la démagogie, vous n’avez rien apporté au pays, au contraire, vous vous enrichissez , vous créez que de petits partis politiques et vous faites n’importe quoi. Et nous, nous n’allons pas utiliser l’argent du trésor public, parce que nous sommes une grande famille, je répète, il y a toute catégorie de personnes et nous allons tout faire, et le peuple se rappellera non seulement Étienne Tshisekedi, mais de Félix.

Ça va se faire même à quelque temps qu’il passe le témoin à quelqu’un d’autre. Je ne peux dire plus pour l’instant, puisque je suis entrain de parler à quelqu’un qui n’a aucun sens d’éducation.

Ces propos tirés dans élément sonore devenu virale sur la toile, rappellent seulement ce qu’est l’homme qui se permet de clamer que :

Le Président de la République c’est lui.

Bien qu’il tente de se justifier qu’il a voulu piéger des interlocuteurs, il y a des propos qui démentent ses élucubrations. Si nous faisons des affaires ensemble, je prendrais mon pourcentage de l’investissement et je gagnerai de l’argent. Dans ses propos, Vidiye Tshimanga promettait d’user de son influence pour obtenir des licences d’exploitation et protéger leur investissement contre des fonctionnaires Indiscrets.

Si je demande au Président quelque chose, il donne. Pour lui, le Président ne fait pas des affaires directement. Ceci voudrait dire que l’actuel Chef de l’Etat est un affairiste sous couvert par Vidiye Tshimanga.

Avec Ivanhoé, ils ont 80%, j’en ai 20. Mes 20% sont divisés en deux, donc vous avez 10% chez Cobamin, ma société.

Les autres 10%, parce que dans la loi minière, vous avez l’obligation d’avoir une personne congolaise dans la société. Cette personne congolaise est quelqu’un que nous avons choisi, avait-il déclaré au point d’affirmer ce qui suit : Officiellement, je ne peux pas être impliqué. Pourquoi ne serait-il pas impliqué et que sa société ne sera pas à son nom? Vidiye Tshimanga dit être un PEP, entendu Personnality Exposed Person. Nous avons des trusts qui sont sur l’île Maurice, nous avons différentes façons de le faire, mais généralement nous mettons les noms des personnes que nous contrôlons dans le pays. Mais, c’est nous qui dirigeons…

Ces propos ne corroborent nullement à quelqu’un qui veut tendre un piège ni qui est piégé. Il s’agit d’un homme qui se décrit, décrit ses déboires, qui se vante et vante sa fortune obtenir de manière frauduleuse, à en croire Martin Tshisekedi.

Vidiye Tshimanga n’est pas à sa première démission. Ses protégés à la Présidence de la République n’en croient pas un instant au départ de celui qui, en réalité devrait être chassé de l’administration présidentielle. Cette démission qui anticipe son exclusion semble être préparée dans le but d’obtenir les avantages salariales pourtant, dans un scandale comme celui ci, la voie paisible est celle de la justice. L’homme a outragé toute une nation, ne cesse d’arnaquer tout un peuple, dont ses investissements seraient dans les îles Maurice, loin de la terre d’exploitation. Dans tout ça ! Que bénéficie la République Démocratique du Congo? Que gagne les congolais dans tout ça ?

C’est au Procureurs Généraux de nous éclairer quant à ce.

Laisser un commentaire