Libération de deux notables de l’Ituri : Samy Adubango salue l’implication de Félix Tshisekedi

Publicités

 

Sarah Bukasa

 

Le Vice-ministre des Affaires étrangères Samy Adumbango a salué l’implication du chef de l’État Félix Tshisekedi après une arrestation de deux professeurs d’université à Ituri.

Si l’un, en l’occurrence le professeur ordinaire Bungishabaku est l’ancien recteur de l’Université Shalom de Bunia, de surcroît révérend pasteur et l’un des grands notables de la communauté Bira, en territoire d’Irumu, il faut signaler que l’autre, nommé Dodanga Kavarios est un député national honoraire élu d’Irumu, recteur assistant à l’université CEPROMAD, l’un des cerveaux de la notabilité d’Irumu/Ituri.

Samy Adubango Awotho souligne, de prime abord, que l’arrestation de ces deux notables Ituriens avait créé une situation d’inquiétude au sein de l’équipe de sensibilisation, dans le cadre du programme de désarmement, démobilisation, relèvement communautaire et stabilisation, tel que mis en place par le chef de l’Etat Félix-Antoine Tshisekedi, mais aussi cette arrestation avait soulevé un tollé général au sein de la communauté Iturienne qui a déploré cet acte de la justice en clamant qu’il s’agit là d’une manière de saper le programme P-DDRC-S, l’état de siège et même la grande volonté du cinquième président congolais de restaurer l’autorité de l’état en Ituri.

De retour à Kinshasa, après sa délicate mission officielle, du reste accomplie avec patriotisme et bravoure, à Bunia, chef-lieu de la province de l’Ituri, Samy Adubango Awotho, notable du terroir et représentant de l’Ituri parmi les Warriors du gouvernement Sama Lukonde, a vivement exprimé sa gratitude à l’endroit du chef de l’Etat Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, non seulement pour la libération de deux notables Ituriens précités, mais aussi et surtout pour l’intérêt qu’il accorde à la question du retour effectif de la paix, dans la partie Est de la RD Congo, pour ne pas citer singulièrement la province de l’Ituri.

Aujourd’hui mieux qu’hier, le Warrior Iturien Samy Adubango Awotho reste intransigeant quant à la question de la paix en Ituri. « Le moment est venu pour nous d’aller vers la paix parce que c’est vraiment la volonté du chef de l’État. À travers moi ici, que le peuple iturien comprenne la détermination du chef de l’État à ramener la paix dans cette province. Kavarios et Bungishabaku sont deux notables stratégiques pour la pacification de l’Ituri du côté d’Irumu » indique le Vice-ministre Samy Adubango Awotho.

Durand son séjour officiel à Bunia, loin de tout repos, l’on retient que le Vice-ministre Samy Adubango Awotho a dû entre autres lancer officiellement le programme DDRC-S en Ituri, selon l’entendement du premier citoyen de la République et du gouvernement central. En un mot comme en mille, placé en âme et en conscience sous ses responsabilités de digne fils de la grande province de l’Ituri et de membre du gouvernement central, Samy Adubango Awotho a été, sur tous les fronts, mettant à profit son séjour officiel à Bunia, pour conscientiser, sensibiliser et matérialiser les directives du président de la République, en vue du retour effectif de la paix, la pacification de l’Ituri et son développement durable.

Plusieurs bouches ont noté que cela fut une mission accomplie pour Samy Adumbango.

Laisser un commentaire