Malgré la suppression du RAM : l’internet gratuit et d’autres projets liés à ce service vont continuer

Publicités

 

La Rédaction

 

Le projet d’installation Wi-Fi gratuit a débuté à Kinshasa et va s’étendre sur les 26 provinces de la RDC. Annonce faite par la cellule de communication de l’ARPTC.

En effet à Kinshasa la capitale 8 sites offrent déjà l’internet gratuit à savoir : l’UNIKIN, UPN, IBTP, IFASIC, ISP/Gombe, ISTA, le site de Kintambo Magasin et celui de l’aéroport international de N’djili.

Auparavant il y avait des procédures à suivre pour se connecter à l’internet gratuit mais à ce jour, toutes les procédures ont été supprimées et tout le monde peut accéder à ce service, qu’il ait payé le RAM ou pas. Précise la cellule de communication de l’ARPTC.

Concernant la décision gouvernementale de rendre gratuit le RAM la cellule de Communications de l’ARPTC rassure l’opinion que les services qu’offre le Registre des Appareils Mobiles (RAM) au public vont se poursuivre.

Certes, il y a eu des difficultés liées à la vitesse de connexion à l’internet à cause principalement du nombre accru pendant des moments de pic mais, un travail de monitoring a été réalisé avec les fournisseurs des services Internet (FAI) qui ont déployé leurs techniciens pour des travaux d’optimisation de WI-FI (service devenu permanent) afin d’obtenir une solution idoine.

Une vingtaine des sites seront opérationnels dans les prochains jours au total, ajoutés aux 8 déjà fonctionnels, il s’agit de la place de la gare, la place des évolués et les autres grands carrefours et endroits où la population est permanente. L’objectif est de se déployer prochainement dans les 26 provinces du pays dont les études préalables des techniciens sont en cours sur terrain pour déterminer les endroits favorables et accessibles à une grande partie de la population, a dévoilé la Cellule de Communication.

Outre l’internet gratuit, le RAM a un autre avantage, celui de rechercher les téléphones volés. En cas de vol de téléphone, la victime est appelée à se rendre au commissariat de la Police de sa commune afin d’introduire sa plainte. Le service technique et des nouvelles technologies de l’information de la communication de la Police et le parquet prendront des mesures nécessaire afin d’appréhender le Voleur ou le Receleur du téléphone volé.

Le RAM est une rémunération destinée à l’Autorité de Régulation de la Poste et des Télécommunications du Congo ARPTC, afin de répondre aux normes sécuritaires dans le secteur de télécommunications et offrir certains services notamment l’internet gratuit à la population congolaise et prioritairement aux universités et écoles.

Il faut souligner que l’ARPTC s’est dotée d’un Call center, « le 155 » opérationnel depuis 2021 afin de répondre aux besoins des consommateurs congolais.

Laisser un commentaire