Marche de l’AFBC à Lubumbashi : Moïse Katumbi s’insurge contre l’usage de la violence par la police

Publicités

 

Nancy Manuana

 

Le Président de Ensemble pour la République (ER) Moïse Katumbi s’insurge contre l’usage des tirs à balles réelles et aux gaz lacrymogènes ce mardi 18 janvier à Lubumbashi, pendant la manifestation de l’Alliance des Forces pour le Bien-être des Congolaise (AFBC), qui réclamait la libération du pasteur Daniel Ngoy Mulunda, ancien président de la Commission électorale nationale indépendante (Céni).

Selon la mairie de Lubumbashi, cette marche avait été interdite pour des raisons sécuritaires.

Ngoy mulunda, jugé par certains d’être proche du président honoraire Joseph Kabila, a été condamné à trois ans de prison ferme pour incitation à la haine tribale, lors d’une prédication dans l’une de ses églises dans la ville du cuivre.

Laisser un commentaire