Mois de Mars : Anastasie Langu appelle la femme à prendre conscience de son rôle dans la Société

Publicités

Dieumerci Diaka

 

Artiste photographe professionnelle et entrepreneure Anastasie Langu, appelle la femme congolaise à prendre conscience de son rôle dans la société.

Selon elle, cet appel lancé en ce mois de mars dédié à la femme doit être pour l’être féminin, une occasion de réflexion et de plaidoyer pour une plus grande autonomisation de la femme.

Concernant le thème national choisi cette année : “l’autonomisation des femmes et filles dans le contexte de lutte contre le changement climatique et la réduction des risques des catastrophes”, la gagnante de la troisième édition de « Art Tembo » en 2018, pense qu’il faut une grande sensibilisation sur cette question pour que la femme comprenne les enjeux liés au changement climatique.

« Le changement climatique est une affaire de tous. C’est aussi un concept que je questionne en tant qu’artiste photographe visuel », a laissé entendre Anastasie Langu.

Elle est également connue comme présidente d’Anas vision, une structure multimédia qui organise des événements en faisant la promotion de la photographie en République démocratique du Congo. Son combat étant l’égalité des chances entre l’homme et la femme, salue le progrès en RDC dans la question d’égalité de sexe.

« Nous sommes sur la bonne voie. La RDC, notre pays a beaucoup évolué en matière d’égalité de sexe avec la participation des femmes dans l’actuel gouvernement dirigé par Jean-michel Sama Lukonde », a t-elle dit.

À travers sa structure, AnasVision aide à concrétiser cette vision pour aider ainsi la jeune fille à devenir autonome.

Dans ses photos, elle aborde des sujets qui fâchent dans la société : Les inégalités sociales, les violences faites aux femmes, la marginalisation de la femme, la stigmatisation de la femme, l’aliénation africaine, la spiritualité africaine, la mobilisation humaine, et toutes les injustices qu’elle voit dans le monde. Cette façon artistique d’aborder la photographie est un net équilibre entre son diplôme de droit et son amour pour la photographie.

Aujourd’hui, elle est à la tête de sa structure qui œuvre dans la promotion de la photographie dans le monde et en RDC particulièrement.

Depuis 2017, sa structure organise des activités culturelles notamment des expositions, des conférences, des ateliers et des masterclass.

Par ailleurs, Anastasie milite pour l’égalité de chance et encourage les femmes à se battre pour se faire une place dans ce monde.

Laisser un commentaire