Nord-Kivu : 4 morts dans une attaque des rebelles ADF-MTM près du village Tisane-tsane

Publicités

 

 

Jackson Bagheni

 

 

Le malheur de la population d’Oicha et ses environs s’accentue du jour les jours à travers l’insécurité qui règne dans ce coin du pays.

La morgue de l’Hôpital général de référence d’Oicha a accueilli 4 corps des civils dont 3 hommes et une femme qui laisse derrière elle, un bébé de trois mois.

Ce sont les victimes des nouvelles tueries des rebelles ADF-MTM perpétrées dans les après midi du lundi 08 août dernier, au village Sayuni près de Samboko Chani Chani, secteur Beni-Mbau, en territoire de Beni.

La société civile noyau d’Oicha est inquiète du comportement de l’armée dans la zone qui laisse couloir vide à l’ennemi de la population.

« Au delà des alertes provenant de la population, quoi de plus que l’armée attend de cette dernière pour traquer sans relâche cette nébuleuse ADF? », S’est elle interrogée.

Et d’ajouter :  »Nous continuons à mourir sous l’œil impuissant des FARDC. Nous regrettons nos frères et sœurs tués dans ce village ».

Cette structure citoyenne, a à travers son coordonnateur Darius Syayira exigé à l’armée la traque de l’ennemi pour le mettre hors d’état de nuire.

Selon lui, ne pas le faire, serait considérer de complice au malheur que traverse la population.

En outre, il appelle la population à demeurer très vigilante avant d’accéder dans les champs aux environs de la Commune d’Oicha.

Laisser un commentaire