Nord-Kivu : « Il n’y a pas majoration des frais de participation aux épreuves des examens d’État » (général Sylvain Ekenge)

Publicités

 

 

 

Jackson Bagheni

 

 

 

Au cours d’une conférence de presse tenue à Goma, le porte-parole du gouverneur militaire de la province du Nord-Kivu a réagi aux allégations de différents groupes sociaux, selon lesquelles les frais de participation aux examens d’État fixés par l’autorité provinciale étaient exorbitants au regard de la situation sécuritaire et socio-économique des parents.

«Il n’y a pas majoration des frais de participation aux épreuves de l’examen d’Etat, édition 2020 – 2021», a déclaré en substance le général Sylvain Ekenge.

Et de poursuivre : « Même si l’année passée, les candidats ont payé la fiche d’inscription et les frais de participation aux épreuves préliminaires. Pour les autodidactes, ces frais n’ont pas été intégrés dans l’arrêté. Cette année, nous avons pris soin de le faire. Par rapport à l’année passée, il a été ajouté 6.000 francs congolais des manuels scolaires et également 8.000 francs pour la formation continue des enseignants et la motivation des intervenants, pour garantir la qualité des opérations et des résultats ».

Selon la même source, c’était le pouvoir central qui décidait du montant à payer pour l’examen d’Etat.

«Ces frais étaient à payer de manière échelonnée, conformément au calendrier des épreuves », a martelé le général Sylvain Ekenge.

Par la même occasion, il a mis en garde tout chef d’établissement qui exigerait la totalité ou parfois envisagerait une majoration, sous peine de sanctions.

L’arrêté du gouverneur de province signé le 24 février stipulait que les frais de participation à ces preuves élevaient à 121.000 francs congolais.

Signalons que les élèves du secteur Rwenzori et de la chefferie de Watatalinga en territoire de Beni risquent ne pas passer ces épreuves suite au non accès de leur champ, occupé par les rebelles ougandais ADF-MTM.

Laisser un commentaire