Nord-Kivu : La situation de plus de 150.000 déplacés est devenue dégradante suite à la persistance des affrontements

Publicités

 

 

 

Jackson Bagheni

 

 

Plus de 150.000 personnes déplacées sont devenues vulnérables, à la suite des affrontements entre FARDC et M23 dans les territoires de Rutshuru et Nyiragongo, dans la province du Nord-Kivu.

Ce bilan a été dressé par le Bureau de la Coordination des Affaires Humanitaires des Nations unies (OCHA-RDC), dans un rapport qui couvre la période du 8 au 14 juin 2022.

La chargée des Affaires humanitaires de OCHA en territoire de Rutshuru, Ingrid Bokosset indique que la situation humanitaire de ces déplacés devient de plus en plus dégradante d’autant plus qu’ils risquent d’être ignorés suite à l’exacerbation des violences.

«La première quinzaine du mois de juin 2022, nous avons eu plus 150 mille personnes vulnérables déplacées dont la majorité se trouve dans le territoire de Rutshuru. Ici même à Rutshuru, nous avons des déplacés dans les familles d’accueils à Rutshuru centre, à Kiwanja et également dans les autres localités se trouvant dans la zone de santé de Rwanguba. Ce sont des personnes qui sont entrain de vivre en déplacement prolongé, ce qui n’était pas le cas avant. Ils vivent dans une situation humanitaire qui se dégrade parce que ce sont des personnes qui n’ont pas accès à leurs champs, qui n’ont plus accès à leurs activités qu’ils exerçaient bien avant. Également, tous les autres aspects notamment en termes d’accès aux soins de santé, à la nourriture et également dans les autres secteurs. Vous savez pratiquement ça fait dix jours que nous sommes ici à Rutshuru et n’avons pas l’accès humanitaire pour accéder aux personnes qui sont dans le besoins dans la zone de santé de Rwanguba et autres», indique Ingrid Bokosset.

Celle-ci plaide auprès des autorités compétentes de faciliter l’accès des organisations humanitaires à ces victimes de guerre, surtout celles de la zone de santé de Rwanguba, mais également, mettre fin à l’insécurité qui gangrène la province du Nord-Kivu en général, et la zone de Rutshuru en particulier.

Laisser un commentaire