Nord-Kivu : Le Centre pour la Promotion des Droits Humains accuse l’ANR/Oicha de procéder à des arrestations « budgetivores »

Publicités

 

 

 

Jackson Bagheni

 

 

Le Centre pour la Promotion des Droits Humains (CPDH) dénonce le mauvais comportement du chef de l’ANR, antenne d’Oicha.

À en croire le CPDH, cela fait 6 jours depuis que Justin Kasekwa Musanziwa alias Kastro, chef du village de Musandaba est détenu à l’ANR/Oicha et pour son audition au lieu de détention, une somme de 50$ lui a été exigée. Et jusque là, il n’a payé que 20$.

Son arrestation est intervenue 5 jours après que les services de sécurité aient mis la main sur un groupe des jeunes qui semaient la panique à la population de ce village. Et ce chef avait facilité de l’arrestation de ces jeunes.

Sur ce, le CPDH exige la libération sans condition de ce chef car selon lui, cela jouerait négativement sur la collaboration entre la population et les services de sécurité.

En outre, Kasereka Syayira Darius coordonnateur de cette ONG de droit de l’homme sollicite l’intervention des autorités de l’état de siège pour s’investir dans ce dossier.

Le CPDH dénonce cette intimidation faite par les services de l’ANR qui arrêtent la population sous prétexte d’être liée aux Maï Maï, dans l’idéal de les rançonner.

Pour rappel, beaucoup de cas des violations des droits humains s’observent à l’ANR, antenne d’Oicha.

Laisser un commentaire