Nord-Kivu : Le trafic reste suspendu à la frontière entre la RDC et le Rwanda

Publicités

 

 

Jackson Bagheni

 

 

Quatre personnes sont décédées et deux autres grièvement blessés dans une fusillade survenue ce vendredi 17 juin, au poste frontalier appelé «Petite barrière», à Goma dans la province du Nord-Kivu.

Selon des sources locales, parmi les tués il y a deux militaires et un civil rwandais qui tentait de traverser au Congo et le tireur, un homme non identifié, habillé en tenue militaire.

Ce dernier a été abattu par un membre des forces de l’ordre du Rwanda, en poste du coté rwandais de cette frontière, à Rubavu (Rwanda). Les mêmes sources disent ignorer encore les mobiles ayant poussé ce tireur à ouvrir le feu à ce poste frontalier.

À l’heure qu’il est, une vive tension est perceptible dans le quartier Birere. Une équipe du Mécanisme conjoint de vérification de la CIRGL et quelques officiels congolais ont traversé la frontière entre la RDC et le Rwanda par la petite barrière pour identifier le corps du tireur.

Entre-temps, le trafic reste suspendu à la frontière entre la RDC et le Rwanda, à la suite de la marche de colère organisée, jeudi 16 juin, contre le M23 par la société civile de Goma (Nord-Kivu).

Laisser un commentaire