Nord-Kivu : Les combats entre les FARDC et les rebelles M23 se poursuivent à Kibumba

Publicités

 

 

Jackson Bagheni

 

 

Les affrontements entre les Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) et les rebelles du mouvement du 23 mars (M23) se poursuivent dans la région de Kibumba, à une trentaine de Km de Goma, dans le territoire de Nyiragongo au Nord-Kivu.

Plusieurs personnes qui ont résisté lors des combats de mardi dernier, sont également obligés de vider le milieu.

Ils sont présentement à Kibati, à Kanyaruchinya, dans une partie de Majengo et d’autres sont déjà dans des familles d’accueil en ville provinciale de Goma.

Le trafic entre Goma et Rutshuru est coupé au niveau de Kibumba, indique notre source. Les camions qui devaient se rendre dans la partie nord de Goma sont bloqués au niveau de Kanyaruchinya.

« Je viens de quitter parce qu’il y a des affrontements là bas. Il y a les insurgés qui se battent avec les FARDC, nous obligeant de sortir de notre habitat naturel. Il y avait des échanges des tirs depuis 5 heures du matin, vers le parc de Virunga dans la partie Nord. Présentement, au niveau de 3 antennes, au niveau de la colline qui surplombe le village Kingarame, il y avait vraiment des échanges de feu. Je pense que les rebelles ont même déjà conquis certaines localités. C’est maintenant que je vois le renfort de nos troupes. Peut être que celà pourra renforcer notre rang », témoigne Joseph Murisi, infirmier titulaire du centre de santé Kibumba joint par challengeinfo.net ce mercredi 25 mai.

Les autorités locales affirment que l’armée congolaise poursuivent l’ennemi dans la région de Kibumba et ses environs.

«L’ennemi a une fois de plus attaqué une de nos positions à Kibumba. Les forces armées sont là. L’armée poursuit l’ennemi. On ne peut pas laisser l’ennemi se balader chez nous», a indiqué le commissaire supérieur principal Jean-Marie Malosa, administrateur du territoire adjoint de Nyiragongo.

Le porte parole du secteur opérationnel Nord-Kivu Sokola2, le lieutenant colonel Njike Kaiko Guillaume a indiqué que l’armée réplique justement aux attaques de ses positions dans la région par l’ennemi qui reste à identifier.

« Il y eu attaque de l’une de nos positions de Kibumba à 3h (de mardi) mais au moment où nous vous parlons, les Forces armées de la République démocratique du Congo ont déjoué cette attaque et nous sommes à Kibumba. La situation est sous contrôle de l’armée loyaliste. Des détonations qui se font entendre, c’est la riposte farouche des FARDC. La population doit garder son calme et laisser son armée travailler. L’armée est là et la population n’a rien à craindre. Nous avons le devoir de sécuriser notre population », a dit à challengeinfo.net le lieutenant colonel Njike Kaiko Guillaume.

Au sujet de l’infiltration des militaires de Rwanda defense forces (RDF) en réplique aux obus de l’armée congolaise qui seraient tombés lundi sur le sol rwandais, le lieutenant colonel Njike Kaiko Guillaume affirme que l’armée loyaliste travaille encore en vue d’identifier l’ennemi.

Le Rwanda a affirmé lundi que plusieurs civils ont été blessés par des tirs de roquettes des soldats congolais à la frontière avec la République démocratique du Congo, et appelé à une « enquête urgente » sur cet incident.

Jusqu’à présent la situation est très confuse dans la région.

Laisser un commentaire