Nord-Kivu : les leaders de jeunes outillés sur la procédure judiciaire

Publicités

 

Jackson Bagheni

 

 

Les leaders des jeunes de la ville de Butembo au Nord-Kivu réuni au sein du conseil des jeunes ont été outillés samedi 15 janvier 2022 sur la procédure judiciaire en République démocratique du Congo et de la gestion d’une entité à face d’une jeunesse ambitieuse.

C’est l’une de salle de l’Institut de Butembo qui a servi de cadre pour cette activité de capacitation et a été animée par maître Mbusa kanyamanda Sylvain maire de Butembo en congé.

Maître Mbusa kanyamanda Sylvain, assistant en faculté des Droits à l’Universitéfficielle de Ruwenzori (UOR), a souligné que la loi protège les bonnes valeurs.

« Nous avions eu à informer la jeunesse que la loi protège toutes les bonnes valeurs, y compris la liberté d’expression. Nous avons essayé d’épingler certains exemples de la ville que là où se limite la liberté de x, cela que peut commencer la liberté de y . Et par rapport à ça, il faut organiser des manifestations, mais en respectant les limites de la loi à cette matière, parce que tout est réglementé en République démocratique du Congo », a souligné Maître Mbusa kanyamanda Sylvain à l’issue de l’échange avec les leaders des jeunes.

Concernant la procédure judiciaire à suivre, le formateur a précisé que la communauté à un rôle à jouer, en saisissant le bureau de la police en cas d’un comportement qui viole une valeur protégée par la République.

Lorsqu’il y a à dénoncer, c’est par la police et la police gère la question endéans 48 heures, ramène la question au niveau du parquet et le parquet apprécie si les faits sont réunis par rapport à la relaxation de l’inculpé ou du suspect, ou soit le parquet fait fixer l’affaire au tribunal afin que la personne interpellée connaisse de son sort, soit être condamné ou soit être libéré.

Cependant, maître Mbusa Kanyamanda Sylvain maire de Butembo en congé a assurer aux leaders de jeunes par rapport au manque de confiance entre la population et la justice que, « l’œil d’un juge, l’œil d’un ministère public n’a pas le même regard que celle de la population. Nous la population nous regardons autrement le dossier et, le circuit judiciaire regarde selon les yeux de la loi ou des textes que la majorité de la population ignore. C’est ainsi que nous avons le devoir de pouvoir sensibiliser, de pouvoir informer la jeunesse pour que on évoe pas en contradiction avec le système juridique ».

Maître Mbusa kanyamanda Sylvain estime que les connaissances acquises par les jeunes leaders de Butembo sur la procédure judiciaire en République démocratique du Congo vont leur permettre d’équiper leurs groupes respectifs afin d’avoir « une communauté et une jeunesse saine ; une jeunesse composée des bons citoyens ».

Laisser un commentaire